Translate

dimanche 14 avril 2013

LES EPUISETTES TENKARA

Depuis que circulent sur internet des vidéos de Tenkara on s'est petit à petit habitués à voir des épuisettes qui ne ressemblent pas aux notres...Malheureusement l'offre est plus que réduite, pour l'instant du moins.

L'épuisette Tenkara s'appelle Tamo ( たも) et chaque pêcheur fabriquait la sienne lui-même ou l'achetait à un autre pêcheur je pense. Les essences de bois traditionnellement utilisées sont le cyprès, le sapin ou le genévrier. Il existe encore aujourd'hui de nombreux artisans au Japon qui perpétuent l'art du Tamo, si vous ne savez ou ne voulez pas fabriquer vous-même votre épuisette, adressez vous à eux!
Certains font de simples épuisettes des oeuvres d'art où se côtoient le bois, le métal, l'os, la corne etc. Du fait que le Tamo soit fait d'une branche il n'y en a pas deux identiques, on est donc très loin des productions en grande série des marques occidentales. Ce qui par contre m'a surpris c'est le prix de ces oeuvres artisanales qui reste modique et accessible. Se faire fabriquer un Tamo même par un artisan connu et reconnu coûte moins cher qu'une épuisette de série d'une grande marque occidentale.



Toutes les grandes marques Japonaises ont évidemment développé des Tamo de série, les plus connus étant Daiwa et Shimano. Leurs épuisettes ont depuis remplacé les branches de genévrier et l'os par le plastique et l'aluminium mais elles n'ont pas perdu pour autant une esthétique qui ne laisse rien au hasard. Ces modèles sont les plus courants et on peut se les procurer facilement, leur prix sont très accessibles même  après été importés en Europe. 



Il existe aussi un autre type d'épuisette qui est l'épuisette à déploiement automatique qui s'ouvre quand on la sort de sa housse mais je n'ai jamais l'occasion d'en utiliser une. Ce sont les moins chères, on en trouve entre 20 et 30 euros, même en France où tout est plus cher qu'ailleurs! Par contre vous n'aurez le choix qu'entre deux ou trois modèles contre des dizaines au Japon.


Pour ma part, j'utilise pour l'instant une épuisette occidentale classique mais je pense que son âge canonique et sa santé chancelante vont justifier sa mise à la retraite! Mais je pense que le plus important n'est pas votre épuisette c'est vous, votre état d'esprit et votre philosophie de la pêche.