Translate

lundi 22 avril 2013

PETITE SORTIE RAPIDE...

La météo nous annonce quasiment tous les jours que cette fois, ça y est le printemps, le vrai, arrive. Et tous les jours on se demande si ce n'est pas une blague! En tout cas aujourd'hui le vent s'est fait très discret, le soleil ne brûle pas encore de tout ses feux mais la hausse des températures semble promise à durer, il faut donc en profiter pour aller à la...pêche!


Je connais bien ce coin où je pêche depuis l'enfance et si le temps m'avait laissé espérer des éclosions la déception a été assez rapide. Pas l'ombre d'une baetis rhodani, pas la silhouette d'un ecdyonurus...Il faut trop froid pour espérer de précoces mouches de Mai et je n'ai pas du tout envie de me résoudre à pêcher  à la nymphe au fil. Je ne vais perdre mon 
temps ici!


Je n'ai fait que cent mètres pour trouver un spot moins profond où j'ai peut-être plus de chance de repérer des insectes et surtout des poissons qui s'y intéressent... Il n'y a pas une minute que je suis assis sur chablis à demi immergé dans la rivière que je vois s'envoler devant moi un petit insecte jaunâtre, une isoperla peut-être.  Elles ne sont pas nombreuses à émerger de la rivière et toujours aucun signe d'activité du moindre poisson...J'ouvre ma boîte et sélectionne un modèle de circonstance...Sait on jamais!


Le ciel commence déjà à se couvrir et la température à baisser, le temps de nouer ma mouche à mon bas ligne l'éclosion qui n'était que sporadique est déjà finie...Je ne vais quand même pas rentrer sans avoir fait au moins un lancer! 



J'ai juste devant moi un remous, une mouche nouée au bas de ligne et comme le dirait le Dr Ishigaki "le plus important dans le Tenkara est la confiance en soi et dans sa technique". Il n'y a donc pas à réfléchir cent sept ans si je veux prendre au moins une truite aujourd'hui; je lance environ un mètre en amont du remous, quand mon bas de ligne arrive dans le bouillon la touche est quasi instantanée, j'ai pris une truite! La canne plie, la truite donne des coups de tête très rapides, mais je ne ressens que ses coups de tête sans vibrations parasites de la canne qui gâcheraient cette sensation géniale d'avoir pris d'aussi près un poisson aussi méfiant qu'une fario.



Je suis vraiment content d'avoir pris cette truite, c'est incroyable mais depuis que je pêche au Tenkara mon plaisir de pêcher est en train de retrouver sa vraie nature. Après une brève séance photo il est temps pour la jolie demoiselle de rejoindre ses pénates...


Et je vais moi aussi en faire autant non pas seulement parce que je commence à avoir froid mais je suis satisfait d'avoir pris cette truite dans des conditions qui restent encore difficiles.