Translate

mardi 21 octobre 2014

MON EXPERIENCE DE LA MOUCHE UNIQUE

A la fin de la saison 2013 j'avais décidé de faire l'expérience de la mouche unique qui n'a rien d'un dogme mais qui est plutôt une théorie de la pêche basée sur le principe que dans le tenkara la technique du pêcheur prime sur le choix de telle ou telle mouche.
Après cette première saison de pêche au tenkara j'avais décidé de rester fidèle à ma mouche avec laquelle je me sentais le plus en confiance, inspirée d'un modèle traditionnel: la Takayama sakasa kebari.
Certains de mes montages étaient fidèles au montage original Japonais, d'autres ne l'étaient pas tout simplement parce que je n'avais plus telle ou telle plume à ma disposition et je voulais au cours de cette saison 2014 acheter le moins possible de matériaux de montage.


Je ne différencie plus mes mouches en catégories comme "noyée", "émergente" ou "sèche" parce que je pense que si on pêche au tenkara en ne considérant pas cette technique seulement comme de la "pêche à la mouche sans moulinet" on ne se met plus les limites très restrictives des différentes sectes sévissant dans le microcosme de la pêche à la mouche et on se met rapidement à essayer de voir toutes les possibilités offertes par les mouches qu'on a sous la main. 
Comme je l'ai écrit en introduction la théorie de la mouche unique n'est pas un dogme mais c'est cependant une expérience préconisée par quelques uns des plus grands pêcheurs au tenkara pour améliorer sa technique. 


Au cours de la saison 2014 qui a été sûrement la plus difficile depuis de longues années je n'ai pas été bredouille une seule fois et je me suis même surpris à prendre des truites dans des secteurs où depuis plusieurs saisons je ne prenais que des chevesnes. 
Je pense que le fait de ne pêcher qu'avec un modèle de mouche vous oblige à remettre en cause votre technique et vous permet d'acquérir à mesure que vous comprenez de mieux en mieux l'étendue des possibilités offertes par un équipement simple une confiance à laquelle vous n'accéderiez jamais en vous contentant de changer de modèle de mouche tous les quarts d'heures. 
La truite n'est pas moins opportuniste et plus intelligente qu'une autre espèce de poissons, je ne suis pas du tout partisan des théories fumeuses sur son intelligence. Elle n'a pas un cerveau plus gros (en proportion) qu'une poule et  je ne connais pas un pêcheur qui dirait que la poule est un animal doué d'intelligence. 


C'est la confiance en soi qui est la clé de la réussite à la pêche. Est ce un hasard si les vrais pêcheurs à la mouche qu'étaient nos pères et nos grands-pères n'utilisaient que quelques modèles montés avec des matériaux simples? Sûrement pas!
Ils savaient tout simplement compris que seule leur technique leur permettait de prendre des truites. 

Quand je vais à la pêche aujourd'hui j'y vais avec confiance, le matériel et l'esprit léger; je sais que je vais passer un bon moment de détente dans un environnement serein. 
Je suis sûr également que si je n'avais pas remis en question ma technique de pêche je serai moins efficace. 

dimanche 19 octobre 2014

LA CANNE DAIWA NEO-TENKARA LT39 SC

Il y a plusieurs mois j'avais acheté une canne de tenkara d'occasion à très bon prix, la Neo-tenkara LT39 SC de chez Daiwa et je pense qu'aujourd'hui j'ai suffisamment d'expérience avec cette canne pour en faire un bilan.

Cette canne de marque Daiwa est produite en Chine et a les caractéristique suivantes:

-Longueur: 391 cm
-Repliée: 41 cm
-Poignée: 27.5 cm
-Brins: 12
-Poids: 105 gr


Le scion a un diamètre de 0.8 mm ce qui est bien plus gros que sur des cannes d'action similaire (7:3) chez d'autres fabricants; je pense notamment à Nissin.
Le blank étant très gros, les bouchons de scion et de talon sont de tailles assez impressionnantes! Le bouchon de scion est fait de bois avec un insert en caoutchouc et il tient parfaitement en place ce qui n'est pas le cas du bouchon de talon qui a une fâcheuse tendance à se dévisser tout seul. Le pourtour de ce bouchon étant lisse, il faut avoir quelque chose sous la main pour pouvoir resserrer ce bouchon fendu. A noter également que ce bouchon n'a pas de trou de vidange.



Le diamètre général du blank est très élevé, la canne est vraiment grosse! Au niveau de l'enjoliveur de la poignée on est à 16,55 mm! C'est ce que j'ai le moins aimé sur cette canne. La tenue de la canne, à cause de cette énorme poignée, est très désagréable. D'ailleurs à chaque fois que je pêche avec cette canne je dois arrêter pour changer de canne. Si vous êtes sujet à la tendinite dans les mains n'achetez pas cette canne!
Je trouve que le poids dépassant les 100 grammes combiné à un blank relativement rigide a également un impact négatif sur ce que l'on ressent quand on pêche avec cette canne; elle manque cruellement de sensibilité.


La dénomination "LT" est pour indiquer que cette canne a été conçue pour pêcher avec des "tapered lines", des lignes coniques. Je l'ai utilisé avec une ligne de chez Fujino et même si la canne n'est pas très agréable à tenir en main j'ai obtenu rapidement des lancers propres. Par contre elle n'est clairement pas faite pour pêcher comme j'aime, c'est à dire avec des lignes parallèles fines. On ne peut tirer son potentiel qu'avec des lignes assez fortes. Si vous aimez la finesse et la subtilité, passez votre chemin!


La canne est livrée dans une housse de velours noir qui contient un flyer contenant quelques indications basiques sur la sécurité et l'utilisation de la canne. 
En toute franchise cette canne m'a déçu. C'est certes un des modèles de base de la marque mais je pense que Daiwa pourrait offrir bien mieux en entrée de gamme que cette LT39 SC qui ne se démarque en rien des autres productions Chinoises. 









jeudi 16 octobre 2014

TENKARA BUM

Nous connaissons tous, ou presque, le site TENKARA BUM de Chris Stewart qui a été un ambassadeur très actif du Tenkara aux Etats-Unis et d'une manière générale en occident mais l'homme derrière ce site reste mal connu pour nombre d'entre nous.
Il y a quelques jours est sorti une vidéo dans laquelle Chris nous en apprend un peu plus sur son Tenkara, sa vision de cette technique de pêche et j'ai passé un moment agréable à la regarder.
C'est toujours une bonne chose de connaître un peu la personne qui fait un site ou un blog, ça permet de mettre un visage sur un nom.


Tenkara Bum from Roamads on Vimeo.

mercredi 15 octobre 2014

PREMIERE SORTIE EN RESERVOIR DE CET AUTOMNE

J'ai fait hier ma première sortie en réservoir de cet automne, je voulais profiter de la belle journée que la météo avait annoncé.
J'arrivai un peu avant huit heures et j'eus à peine le temps de déployer ma canne et d'y connecter ma ligne que la pluie commençait. Le ciel uniformément gris ne m'avait de toute façon pas laissé envisager autre chose.


Je commençai à pêcher avec une canne sur laquelle je reviendrai sûrement dans un autre article: la Daiwa LT39 SC. J'utilisai une level line #3.5 et une zenmai dou #8. La matinée fût pluvieuse et très calme au niveau des captures qui ne commencèrent à devenir régulières que vers 11 heures 30 quand enfin le temps commença a s'éclaircir. Les premiers poissons à s'activer furent les perches. Ce plan ayant une importante population de petites perches j'en pris assez facilement trois bonnes douzaines. 


Quand je pêche les perches en eau close, j'utilise toujours la même technique qui consiste à laisser couler ma kebari jusqu'au fond puis je la ramène vers moi en la faisant nager en dents de scie juste au dessus du fond. D'après mon expérience cette nage sautillante est particulièrement attractive pour les perches. 
Le temps de m'occuper de ces perches le temps se dégageait et un vent léger commençait à souffler, à rider la surface du plan d'eau. Je mangeai tranquillement en observant les marsouinages de truites mais elles étaient en plein milieu du réservoir, hors d'atteinte pour n'importe quel pêcheur quel qu'il soit, et elles s'en donnaient à coeur joie. 


Mon déjeuner fini, je pris la décision de changer de canne et changeai d'endroit pour me placer à 45° par rapport à la direction du vent histoire de tenter ma chance avec les truites dont j'avais aperçu quelques silhouettes sous la surface entre la berge et la fin de la zone ridée par le vent.
Ce fût bien plus dur qu'avec les perches! Je ne pris que trois truites en près de deux heures et en décrochai deux autres. Il n'y avait qu'un autre pêcheur sur une autre berge et ce ne fût pas facile pour lui non plus. Je le regardai de temps en temps et quasiment à chaque temps il était en train de changer de mouche. 


Le vent se renforçant je décidai de pêcher la seule petite zone abritée du plan d'eau même si je savais que je n'allais sûrement pas y prendre de truites. 
Je pêchai de la façon la plus détendue possible assis par terre au bord du réservoir, à l'abri du vent, il faisait même bon et je pris sans difficulté un bon paquet de gardons. 


Je lançai ma zenmai dou devant moi, la laisser descendre jusqu'au fond, l'en décollai puis la ramenai vers la berge d'un mouvement très lent et continu; cette technique très simple est vraiment très efficace sur ces poissons qui n'ont aucune agressivité. 
Je finis l'après-midi au même endroit, faisant de longues pauses sans pêcher pour laisser le banc de gardons que j'avais à proximité se calmer pour mieux en repêcher quelques spécimens plus tard.

Au final je pense que je n'ai jamais pris autant de poissons le même jour et je repartis satisfait. Je croisai sur le parking l'autre pêcheur qui lui par contre me fît l'impression d'être de mauvais poil comme on dit! 





TENKARA SUR UN AFFLUENT DU LAC OKUTONE 

Encore une fois Jun Yossy nous offre une bien belle vidéo, cette fois tournée sur un affluent du lac Okutone. Cette vidéo démontre une fois de plus l'inutilité des faux lancers à laquelle parvient le pêcheur qui pêche avec un matériel adéquat; un ensemble canne/ligne/mouche équilibré.
J'espère que cette vidéo vous plaira, moi j'ai passé un quart d'heure sympa à la regarder!





vendredi 10 octobre 2014

GUEST POST: TENKARA RISING. NEW SECTION ON THE SOUTH PLATTE RIVER

Il y a beaucoup de blogs consacrés au tenkara mais il y en a un dont les photos sont d'un niveau vraiment supérieur à la moyenne à mon avis c'est celui de Kevin Fricke, TENKARA RISING.
Le blog de Kevin est un journal de pêche simple et très agréable à parcourir. La majeure partie de ces sorties de pêche se passent dans le Colorado, l'épicentre du tenkara occidental.

Les photos de Kevin sont vraiment superbes, allez faire un tour sur son blog et abonnez vous pour être sûrs de ne plus en rater une!


mercredi 8 octobre 2014

GUEST POST: OCTOBER 1, 2014 PAR TOM DAVIS

La saison est finie, belle et bien finie. Il ne me reste plus qu'à préparer la saison 2015 et peut-être faire quelques sorties en réservoir pendant l'inter saison.
Certains ont la chance d'avoir une réglementation plus libérale et un climat plus adapté que le nôtre qui rend possible la pêche en rivière toute l'année, c'est le cas de Tom Davis qui nous offre encore une bonne vidéo mettant en scène une des meilleures cannes au monde alors que demander de plus? 


Tom Davis fait un excellent blog dont je ne peux que vous conseiller la lecture. 

samedi 4 octobre 2014

LES NOEUDS POUR LE TENKARA

A peine la saison de la truite finie, certains commencent à préparer la prochaine et je dois dire mon agréable surprise de voir des personnes me contacter pour me dire qu'elles vont pêcher au tenkara en 2015.
Evidemment ça me fait plaisir de voir de nouveaux pratiquants arriver et c'est toujours un plaisir de répondre à leurs questions. Leurs questions de base sont presque toujours les mêmes; j'ai quand même remarqué que moins une personne avait d'expérience dans la pêche plus ses questions sont de bon sens et utiles.
Aujourd'hui je poste une vidéo de Masami Sakakibara sur les noeuds qu'il utilise et que j'ai adopté. Comme vous allez le voir ils sont simples à réaliser.




dimanche 28 septembre 2014

LES HAMECONS HERA PROST OWNER


Il y a près de 3 mois Tenkara Normandie publiait le premier article sur le dubbing de fibres de fougère plus connu sous le nom de zenmai et j'avais fait dans cet article une fiche de montage détaillée de la zenmai dou sur un hameçon Owner Shinobi. 

La zenmai dou authentique est montée sur des hameçons dorés et j'ai eu la chance de m'en voir offrir par un ami Japonais. Une référence que je ne connaissais évidemment pas: OWNER HERA PROST.  


Comme me l'a écrit mon ami dans la lettre qui accompagnait les sachets d'hameçons leur forme est typique; grande ouverture, courbure généreuse et pointe rentrante sans ardillon. Ce sont des hameçons sans oeillet mais à palette, très petite d'ailleurs. Aucun doute que les montages sur ces hameçons doivent être particulièrement solides. 

Leur taille est de 8 gou (号), on ne peut pas vraiment dire que ce soit des hameçons fort de fer. Personnellement je trouve le calibre très proche d'hameçons un peu passe partout comme le Tiemco 100 qui est utilisé aussi pour monter des émergentes, des nymphes légères ou des noyées destinées à ne pas couler trop rapidement.


Voilà un exemple de quelques zenmai dou montées sur ces hameçons. Ce sont des mouches noyées montées avec un hackle de coq. 


Je pêche à la mouche noyée depuis assez longtemps pour savoir qu'une mouche avec une collerette en plume de coq est une mouche noyée en puissance. Différencier une mouche sèche d'une mouche noyée par l'utilisation d'une collerette en plume de coq ou en plume de poule est une blague, un canular à mon avis. 
Si vous pêchez sans traiter vos mouches à collerette en plume de coq avec des produits hydrophobes elles se noieront toutes! Elles flotteront certes un peu...avant de sombrer.
Pour ceux qui connaissent les vidéos de Hisao Ishigaki , qui rappelons le est des plus grands connaisseurs de cette technique, les différentes techniques de lancer du tenkara permettent de pêcher en noyée avec des montages que beaucoup prennent pour des mouches sèches. 

Dans le Tenkara pour progresser le pêcheur doit améliorer sa technique bien plus que changer de  mouche, c'est ce que nous enseigne l'expérience des pêcheurs tels que le Dr. Ishigaki ou Masami Sakakibara. 
En tout cas pour ma part ça me paraît évident que ce sont les pratiquants de longue date qui ont quelque chose de valable à transmettre. Ce sont eux qui ont fait le nécessaire pour que le Tenkara ne disparaisse pas et au contraire se répande de par le monde. 
Les seuls experts sont au Japon, ailleurs il n'y a que des apprentis sincères ou des pseudo experts intéressés. 









samedi 27 septembre 2014

Japanese TV show preview



Je pense que nous sommes nombreux à avoir suivi le voyage annuel de Daniel Galhardo au Japon que ce soit via Facebook ou le blog Tenkara USA, Daniel nous avait fait savoir qu'il était suivi par une équipe de TV qui ferait un documentaire sur le Tenkara dans lequel il apparaîtrait au côté d'Ishigaki-san.
Je me connecte ce matin sur Youtube et on me propose un teaser du dit documentaire! Je ne me suis pas fait prier...Comme d'habitude Daniel a les mots justes sur le Tenkara et sa philosophie.
Si seulement certains pouvaient reçevoir un peu de l'état d'esprit de Daniel Galhardo cette technique de pêche et son état d'esprit se répandrait un peu plus vite par chez nous.