Translate

dimanche 27 juillet 2014

TENRYU FURAIBO



Au mois de Mars dernier je vous annonçais le sortie imminente de la première canne de Tenkara signée
Tenryu et j'ai eu ce matin l'agréable surprise de visionner une excellente vidéo avec cette canne en action.
Une excellente vidéo à mon avis, où on met en avant le plaisir de pêcher; c'est ce qui fait de bonnes vidéos de Tenkara à mon avis.

La canne Furaibo ("oiseau de passage" en Japonais) sortie au Japon au printemps dernier sera disponible par chez nous sous peu. Alors commencez à mettre des sous de côté!


vendredi 25 juillet 2014

THREE RIVERS TENKARA

Le blogger bien connu des amateurs de Tenkara Anthony Naples qu'on connaissait déjà pour son excellent blog Casting Around vient de créer sa boutique de matériel pour le Tenkara:
Three Rivers Tenkara.


Cette boutique propose une gamme complète d'équipement pour le Tenkara et surtout les cannes "Try" de la marque Tenkara Times. Enfin une compagnie Européenne qui arrive à traverser l'étang! Ces cannes ont été chroniquées dans les blogs Tenkara TalkTeton TenkaraTenkara NormandieTenkara FriuliTroutrageous et d'autres! Si ces cannes obtiennent partout des revues positives c'est pour une seule raison: ce sont de bonnes cannes!


Souhaitons à Anthony qui est un authentique passionné de rencontrer le succès. Je suivrai avec intérêt l'évolution de ce magasin virtuel et je n'ai pas de doute qu'Anthony ne tardera pas à devenir le boss d'une boutique qui sera une référence. 









mardi 22 juillet 2014

Tenkara Rod Co. | The Owyhee Rod

La gamme Tenkara Rod Co. s'étend avec l'arrivée d'une nouvelle canne qui porte le nom d'une rivière qui traverse le Nevada, l'Idaho et l'Oregon: l'Owyhee.



Ils viennent également de mettre en ligne une vidéo vraiment cool pour promouvoir cette nouvelle canne.

samedi 19 juillet 2014

VRAI LANCER...

Je partage aujourd'hui sur le blog deux vidéos postées sur You tube qui me paraissent en valoir la peine tellement elles illustrent magistralement la totale inutilité des faux lancers dans le lancer tenkara.




Depuis que je pêche au tenkara je suis parvenu à totalement éliminer les faux lancers et a les remplacé par les "vrais lancers" c'est à dire ceux qui mettent ma kebari dans le champ de vision des poissons. Comme chacun le sait les truites se nourrissent principalement sous l'eau et bien peu en surface. Et encore moins trois mètres en l'air!

Pour certains les faux lancers servent à lancer plus loin mais si cela peut être vrai pour la pêche à la mouche l'argument ne tient pas debout dans la configuration d'une canne tenkara sur laquelle la ligne est fixe. 

Si je ne pêche qu'avec des mouches noyées sans aucun lestage c'est parce que je suis convaincu que si des pêcheurs Japonais très expérimentés n'utilisent que ce type de montage depuis plusieurs décennies ils ont sûrement une bonne raison de le faire.

Comme le disait Masami Sakakibara dans l'interview qu'il m'avait accordé en Mai dernier: "...la technique d'alors consistait à utiliser le courant de la rivière pour faire couler la kebari."
Ce propos est d'ailleurs repris dans de très nombreux ouvrages écrits par les grands maîtres du tenkara tels Dr. Hisao Ishigaki dans son "Level line Tenkara très clair"


Je ne souhaite pas vous dire comment pratiquer le tenkara mais c'est pour moi inconcevable de ne pas profiter de l'expérience que nous transmettent ceux qui en savent le plus sur cette technique de pêche. 

Faites l'expérience d'une pêche vraiment fine et vous comprendrez rapidement tous les avantages par rapport aux nymphes lestées et aux faux lancers. 







mercredi 9 juillet 2014

LE LIVRE DE JOHN RS ALLEN "TENKARA FISHING. ANCIENT AND MODERN"



Sorti en Mars dernier, ce livre de John RS Allen est le troisième ouvrage qu'il consacre à cette technique de pêche.

Il existe peu de livre pour l'instant sur le sujet et c'est donc avec grand intérêt que j'attentivement lu ce livre sur le sujet de prédilection de ce blog: le Tenkara.

Les 190 pages de ce livre sont divisées en 35 chapitres qui traitent tous les aspects du Tenkara, histoire, équipement, techniques de lancer, etc. Rien n'a été oublié et je pense à la lecture du livre que John est vraiment un bon connaisseur du tenkara; il a de l'expérience acquise au Japon aux côtés d'Hideo Watanabe et a essayé beaucoup de choses car il donne son avis basé sur ses expériences dans son livre.

Dans l'ensemble ce livre est intéressant, très riche en informations; l'écriture, même pour quelqu'un qui n'aurait pas un très bon niveau en anglais, est très abordable.
Par contre certains chapitres sont mieux traités que d'autres et sont mieux documentés, le meilleur exemple est le chapitre qui traite de la fabrication des tamos qui est de loin le texte le plus complet que j'ai lu jusqu'à présent. Ce chapitre est au sens propre une notice de fabrication d'une épuisette traditionnelle.


D'autres chapitres malheureusement souffrent à mon avis d'une surabondance d'illustrations qui n'apportent rien si ce n'est qu'une perte d'espace. Qu'un non initié ne sache pas ce qu'est un noeud de Davy je le comprends et c'est une bonne chose d'illustrer la façon de le réaliser mais ça ne me paraît pas judicieux d'illustrer trop abondamment le chapitre sur le montage des kebari. Même un non-pêcheur sait ce qu'est un hameçon! 


J'aurai sûrement été moins perturbé dans ma lecture par cette surcharge d'illustrations si ce livre avait été mis en page comme le sont la majorité des livres de pêche Japonais avec les textes et les illustrations séparés.
Il y a par contre quelque chose que je n'ai pas compris c'est le fait d'insérer de façon régulière dans le texte des gyotaku, certes ce n'est pas le sujet du livre mais j'aurais préféré un chapitre aussi bien travaillé que ceux sur les noeuds ou les tamos sur ce sujet très mal connu en occident. 
Je trouve ça dommage de voir une forme d'art réduite au rôle de combler des espaces vides en bas de page.


Si John RS Allen voulait faire de ce livre une somme sur qu'il sait sur le tenkara, ce qu'il a expérimenté et ce qu'il préfère on peut dire que ce livre est une réussite.
Je vous épargne la critique fastidieuse chapitre par chapitre du livre de John car chaque lecteur, en fonction de son idée du tenkara, se fera une opinion différente et personnelle sur les sujets traités par ce livre. 

Comme je l'ai écrit en introduction il y a très peu de livres traitant du tenkara disponible en occident donc ça ne peut pas être inutile de confronter nos points de vue et expériences avec d'autres personnes. Vous pouvez commander ce livre ici.

John RS Allen, Tenkara Fishing. Ancient and modern, 190 pages,  Create Space Independent Publishing Platform, 2014, 











samedi 5 juillet 2014

ZENMAI WATAGE

Il y a quelques temps déjà j'avais découvert que certains pêcheurs Japonais montaient des mouches avec un dubbing réalisé avec des fibres de certaines plantes dont la fougère Osmunda Japonica appelée Zenmai Watage.
On récolte également les jeunes pousses au printemps pour les cuisiner car ces "sansai" sont très prisés des pêcheurs Japonais qui parcourent les montagnes à la recherche des Yamame, Amago et autres Iwana.

Cette idée m'a vraiment interpelé et en y pensant je trouve assez logique d'utiliser ces fibres végétales tout simplement parce qu'à l'époque les pêcheurs ne devaient monter leurs mouches sans rien dépenser seulement avec des matériaux qu'ils pouvaient trouver facilement...Quoi de plus commun qu'une fougère dans des montagnes recouvertes de forêts?!
Le printemps ayant été vraiment pourri je n'ai guère eu le temps de récolter les fameux flocons de fougères mais par chance un excellent magasin de pêche sur internet a eu l'idée d'en proposer...J'ai donc investi quelques euros dans un sachet de zenmai watage. 


Les fibres de ce dubbing ont une teinte "caramel", elles sont extrèmement fines et denses et un seul sachet contient plusieurs variantes de teintes, du très clair au plus foncé presque brun. Après avoir bien regardé le contenu du sachet que j'ai acheté je pense que si ces fibres ont été adoptées comme dubbing c'est parce que ces fibres aux nombreuses variations de couleur sont très "réalistes" les insectes ont des couleurs qui sont très loin d'être uniformes. En tout cas je suis convaincu du bien fondé de l'utilisation de ces fibres végétales dans le montage de mouches, en plus cela s'inscrit dans ma volonté de ne plus utiliser de matériaux synthétiques qui sont bien trop chers.

Les mouches montées avec ce matériau sont appelées "zenmai-dou" et je vous propose une fiche de montage détaillée: 

1/ Il vous faut ces matériaux:
    -Fil de montage noir 8/0
    -Fibres de zenmai watage
    -Herls de paon naturels
    -Plumes de cou de coq
    -Hameçon Owner Shinobi
    -Soie Griffin naturelle


2/ Votre outillage sera composé de:
    -Porte bobine
    -Whip finish
    - Ciseaux


3/ Après avoir inséré dans les mors de votre étau un hameçon Owner Shinobi faites des enroulements de fil de montage à spires jointives sur toute la longueur de la hampe de l'hameçon puis coupez l'excédent. 

4/ Coupez un morceau de soie naturelle Griffin d'une longueur égale à trois fois la longueur de la hampe de l'hameçon. 


5/ Pliez le brin de soie naturelle en deux et fixez le sur la hampe de l'hameçon par des enroulements de fil de montage afin d'obtenir un sous corps régulier et solide. Coupez l'excédent à la courbure de l'hameçon. Je fais maintenant en guise d'oeillet une boucle de soie de 4/5 mm de diamètre qui facilite la liaison avec le bas de ligne. 


6/ Twistez sur le fil de montage un brin de zenmai watage. 


7/ Enroulez le dubbing ainsi formé sur 4 tours sur la hampe de l'hameçon. Fixez sur la hampe de l'hameçon deux brins de herls de paon à l'aide du fil de montage.


8/ Twistez les herls de paon puis enroulez les sur 2 tours autour de l'hameçon. Bloquez les à l'aide du fil de montage puis coupez l'excédent. 


9/ Fixez par son pied une plume de cou de coq. 


10/ Enroulez la plume de coq autour de l'hameçon. Deux tours suffisent. Personnellement je suis les conseils de pêcheurs Japonais qui ne font que des collerettes pas trop denses; comme me la rappelait gentiment Rokumi Tsukamoto il n'y a pas très longtemps les insectes n'ont que six pattes!
Coupez l'excédent de plume puis faites quelques tours de montage pour faire une tête solide à votre mouche, aidez d'un whip finish pour bloquer le fil de montage avant de couper celui-ci.



Votre zenmai-dou est finie! 

Si vous ne voulez pas attendre le printemps prochain pour essayer ce dubbing vous pouvez le commander sur l'excellent web-shop tenkaraya.com  de mon ami Keiichi Okushi
A noter que ce dubbing est vendu en sachet de 3,50 grammes pour seulement 5 €, sachant qu'un seul sachet contient de quoi monter des dizaines de kebari c'est vraiment modique. 










mardi 1 juillet 2014

CANNE TRADITIONNELLE POUR LE TENKARA

J'ai regardé cette vidéo plusieurs fois en quelques jours et je dois dire que c'est une des meilleures que j'ai vu dernièrement. Un des aspects qui me plaît dans le tenkara est que cette technique de pêche inspire beaucoup de pêcheurs non seulement à simplifier leur équipement mais également à produire eux-mêmes tout ou partie de cet équipement.

En attendant d'autres posts sur le sujet, je vous invite à regarder une bonne vidéo mettant en action une canne traditionnelle:


samedi 21 juin 2014

T4 : TENKARA TIMES TRY TENKARA

La vidéo contenue dans cet article fait suite à la revue du 25 Mai de la canne Try de Tenkara Times.

Les conditions de pêche dans la région sont toujours aussi mauvaises; il y a un niveau d'eau très élevé pour la saison, celle-ci est bien teintée et les journées fort ventées se succèdent mais l'essentiel est de se faire plaisir. Ca ne sert à rien de stresser, il faut savoir s'accommoder des circonstances.






samedi 14 juin 2014

DANS LES PAS DE LEVIATHAN

Le Tenkara fait son chemin et c'est un plaisir pour moi de découvrir de temps à autre de nouveaux posts sur cette pêche. Aujourd'hui je vous invite sur le blog de mon ami Wu Andy.



LES NOEUDS UTILISES PAR TENKARA-NO-ONI
Je reçois souvent des mails de pêcheurs qui me demandent quels noeuds utiliser au Tenkara pour relier la ligne à la canne, la ligne au bas de ligne puis ce même bas de ligne à la mouche.
Parfois je reçois avec cette question des photos, des schémas auxquels je ne comprends rien et je me suis dit qu'il me fallait trouver une réponse adéquate.
C'est Masami Sakakibara alias Tenkara-no-Oni qui va donner la réponse claire et définitive...