Translate

vendredi 31 octobre 2014

LES HAMECONS OWNER IKKAKU CHIRASHI

Il y a quelques semaines au cours de mes pérégrinations sur le net je suis retrouvé sur le site de la compagnie Owner et je suis tombé un peu par hasard sur un modèle d'hameçon qui a immédiatement retenu mon attention, un hameçon dont le nom signifie "plié en coin" et dont la forme correspondait
exactement à ce que je voulais.


Cet hameçon a une micro palette, un bon point pour faciliter le montage de mouche et les solidifier. 
Une mouche de pêche doit à mon avis deux qualités: plaire aux poissons (qui n'ont sûrement pas les goûts esthétiques des monteurs de mouches) et être solide. Je ne suis pas collectionneur mais pêcheur; je ne monte pas des mouches pour qu'elles passent les saisons dans des boîtes et encore moins des cadres. 
L'ikkaku chirashi est un hameçon fin de fer à hampe courte, sa courbure est typiquement généreuse et son ouverture est très grande. L'efficacité avant tout! Combiné à cette grande ouverture on trouve une pointe courte et ultra piquante. 
Beaucoup de néophytes se plaignent de rater beaucoup de ferrages et quand l'un d'entre eux me demande conseil je l'oriente toujours vers des hameçons à grande ouverture. On ferre bien plus facilement avec un hameçon à grande ouverture qui facilite vraiment la tâche. Cela rend également plus aisé et rapide la libération du poisson. 
Il faut savoir que ce type d'hameçons, comme également les Owner Shinobi ou Micro X de la même compagnie, sont à l'origine pour pratiquer la pêche de l'Ayu dans laquelle l'efficacité du ferrage est primordial. 

Voici une photo comparative de l'Owner Ikkaku chirashi avec deux hameçons très couramment utilisés dans le montage de mouche dans nos pays: 


Comme vous le voyez il ne faut pas toujours se fier au numéro de taille inscrit sur la boîte!

Si ça vous tente d'essayer ces hameçons vous pouvez les commander en cliquant ici.

En attendant, je vous propose une vidéo de montage de ma kebari fétiche: la Takayama sakasa kebari.







mercredi 29 octobre 2014

LES BOBINES TENKARA

Depuis que je pratique le tenkara j'ai essayé quelques modèles de bobines à ligne différents et je reviens aujourd'hui sur le sujet pour compléter en un seul article les chroniques que j'avais faite sur ces accessoires.


Ces avis sont basés sur mon expérience avec ces bobines, il est donc possible que d'autres pêcheurs aient des avis différents. 

La bobine Tenkara Pyrénées m'a accompagné souvent. Sa solidité est convaincante mais étant donné que j'ai pris l'habitude de mettre ma bobine dans la poche de pantalon (étant donné que je ne porte plus de waders) son épaisseur est devenu un inconvénient. 
Elle est légère malgré sa taille imposante. 
L'inconvénient majeur pour moi, en plus de l'épaisseur importante, est le trou axial trop petit qui ne permet pas de verrouiller la bobine
sur la poignée de la canne. 


La bobine en styro-foam... J'avais acheté ces bobines avec un coffret en plastique sur e-bay et je dois dire que j'en ai eu pour mon argent! Aucune des huit bobines n'a survécu à une seule sortie de pêche. A peine la bobine dans ma poche qu'elle était ratatinée et inutilisable tant la gorge est de faible profondeur. Je trouve vraiment dommage que de plus en plus de boutiques proposent ce mauvais produit à leurs clients. Mais bon ce produit est ultra rentable, acheté quelques centimes en Chine et revendu dix, quinze, vingt fois plus cher. A éviter. 

La petite firme Américaine Eclectic Angler propose cette bobine imprimée 3D que j'aime pour sa petite taille (48 mm de diamètre!) et sa légèreté (9.5 grammes!) Sa gorge est très profonde malgré sa petite taille mais cela s'explique par un trou axial de faible diamètre. Elle est vendue exclusivement sur leur site pour 10 dollars (+ frais de port). 




La bobine Raji Leica est une bobine qui a pour avantage une solidité incroyable et un aspect pratique de bon aloi. Elle n'est pas trop épaisse (13mm) et légère (12.5 gr). On peut y accrocher sa mouche sur une petite tige en acier mais ça a un inconvénient à mon avis c'est que n'est pas compatible avec un placement de la bobine sur la poignée de la canne. Mais cette bobine offre beaucoup de possibilités pour placer sa mouche et sa ligne grâce à de nombreuses encoches sur sa couronne et sa mousse très haute densité. C'est un accessoire de très bonne qualité. 

Ma bobine préférée! La Meiho Shibamaru est très pratique avec de nombreuses encoches pour accrocher votre mouche et votre ligne.
Si sa gorge ne paraît pas profonde vous pouvez y faire rentrer une level line et même un ligne conique de 6 mètres sans problèmes. Cette bobine est ultra solide, épaisse de seulement 14 mm pour un poids de 17.5 grammes. 
Le trou axial permet sans aucun problème de la placer sur la poignée d'une canne en étant sûr qu'elle ne bougera pas. Elle est vendue par deux et le sachet contient une plaquette d'étiquettes très pratiques pour identifier la ligne stockée sur la bobine. Personnellement j'utilise un simple crayon papier pour cela, si je change la ligne qui je  stocke sur la bobine il me suffit d'effacer la référence inscrite et d'en mettre une autre. 


Le tenkara c'est une canne, une ligne, une mouche. Une bonne bobine c'est la plus pratique et la plus solide; celle qui évite de dépenser plus en achetant des sous produits qu'il faudra remplacer régulièrement. C'est en tout cas mon point de vue sur un des rares accessoires utilisés dans mon tenkara. 


lundi 27 octobre 2014

GUEST POST: DISCOVER TENKARA UK

Aujourd'hui je vous propose de lire un article que j'ai trouvé intéressant de John et Paul de Discover Tenkara UK sur l'origine du mot "tenkara" qui rappelons est assez mystérieuse.
En tout cas leur interprétation me paraît une des plus crédibles que j'ai eu l'occasion de lire jusqu'ici.


Je vous invite donc à cliquer ici pour lire cet article qui j'en suis sûr vous intéressera et vous donnera peut-être d'en apprendre plus sur l'histoire de notre technique de pêche préférée. Bonne lecture!




mardi 21 octobre 2014

MON EXPERIENCE DE LA MOUCHE UNIQUE

A la fin de la saison 2013 j'avais décidé de faire l'expérience de la mouche unique qui n'a rien d'un dogme mais qui est plutôt une théorie de la pêche basée sur le principe que dans le tenkara la technique du pêcheur prime sur le choix de telle ou telle mouche.
Après cette première saison de pêche au tenkara j'avais décidé de rester fidèle à ma mouche avec laquelle je me sentais le plus en confiance, inspirée d'un modèle traditionnel: la Takayama sakasa kebari.
Certains de mes montages étaient fidèles au montage original Japonais, d'autres ne l'étaient pas tout simplement parce que je n'avais plus telle ou telle plume à ma disposition et je voulais au cours de cette saison 2014 acheter le moins possible de matériaux de montage.


Je ne différencie plus mes mouches en catégories comme "noyée", "émergente" ou "sèche" parce que je pense que si on pêche au tenkara en ne considérant pas cette technique seulement comme de la "pêche à la mouche sans moulinet" on ne se met plus les limites très restrictives des différentes sectes sévissant dans le microcosme de la pêche à la mouche et on se met rapidement à essayer de voir toutes les possibilités offertes par les mouches qu'on a sous la main. 
Comme je l'ai écrit en introduction la théorie de la mouche unique n'est pas un dogme mais c'est cependant une expérience préconisée par quelques uns des plus grands pêcheurs au tenkara pour améliorer sa technique. 


Au cours de la saison 2014 qui a été sûrement la plus difficile depuis de longues années je n'ai pas été bredouille une seule fois et je me suis même surpris à prendre des truites dans des secteurs où depuis plusieurs saisons je ne prenais que des chevesnes. 
Je pense que le fait de ne pêcher qu'avec un modèle de mouche vous oblige à remettre en cause votre technique et vous permet d'acquérir à mesure que vous comprenez de mieux en mieux l'étendue des possibilités offertes par un équipement simple une confiance à laquelle vous n'accéderiez jamais en vous contentant de changer de modèle de mouche tous les quarts d'heures. 
La truite n'est pas moins opportuniste et plus intelligente qu'une autre espèce de poissons, je ne suis pas du tout partisan des théories fumeuses sur son intelligence. Elle n'a pas un cerveau plus gros (en proportion) qu'une poule et  je ne connais pas un pêcheur qui dirait que la poule est un animal doué d'intelligence. 


C'est la confiance en soi qui est la clé de la réussite à la pêche. Est ce un hasard si les vrais pêcheurs à la mouche qu'étaient nos pères et nos grands-pères n'utilisaient que quelques modèles montés avec des matériaux simples? Sûrement pas!
Ils savaient tout simplement compris que seule leur technique leur permettait de prendre des truites. 

Quand je vais à la pêche aujourd'hui j'y vais avec confiance, le matériel et l'esprit léger; je sais que je vais passer un bon moment de détente dans un environnement serein. 
Je suis sûr également que si je n'avais pas remis en question ma technique de pêche je serai moins efficace. 

dimanche 19 octobre 2014

LA CANNE DAIWA NEO-TENKARA LT39 SC

Il y a plusieurs mois j'avais acheté une canne de tenkara d'occasion à très bon prix, la Neo-tenkara LT39 SC de chez Daiwa et je pense qu'aujourd'hui j'ai suffisamment d'expérience avec cette canne pour en faire un bilan.

Cette canne de marque Daiwa est produite en Chine et a les caractéristique suivantes:

-Longueur: 391 cm
-Repliée: 41 cm
-Poignée: 27.5 cm
-Brins: 12
-Poids: 105 gr


Le scion a un diamètre de 0.8 mm ce qui est bien plus gros que sur des cannes d'action similaire (7:3) chez d'autres fabricants; je pense notamment à Nissin.
Le blank étant très gros, les bouchons de scion et de talon sont de tailles assez impressionnantes! Le bouchon de scion est fait de bois avec un insert en caoutchouc et il tient parfaitement en place ce qui n'est pas le cas du bouchon de talon qui a une fâcheuse tendance à se dévisser tout seul. Le pourtour de ce bouchon étant lisse, il faut avoir quelque chose sous la main pour pouvoir resserrer ce bouchon fendu. A noter également que ce bouchon n'a pas de trou de vidange.



Le diamètre général du blank est très élevé, la canne est vraiment grosse! Au niveau de l'enjoliveur de la poignée on est à 16,55 mm! C'est ce que j'ai le moins aimé sur cette canne. La tenue de la canne, à cause de cette énorme poignée, est très désagréable. D'ailleurs à chaque fois que je pêche avec cette canne je dois arrêter pour changer de canne. Si vous êtes sujet à la tendinite dans les mains n'achetez pas cette canne!
Je trouve que le poids dépassant les 100 grammes combiné à un blank relativement rigide a également un impact négatif sur ce que l'on ressent quand on pêche avec cette canne; elle manque cruellement de sensibilité.


La dénomination "LT" est pour indiquer que cette canne a été conçue pour pêcher avec des "tapered lines", des lignes coniques. Je l'ai utilisé avec une ligne de chez Fujino et même si la canne n'est pas très agréable à tenir en main j'ai obtenu rapidement des lancers propres. Par contre elle n'est clairement pas faite pour pêcher comme j'aime, c'est à dire avec des lignes parallèles fines. On ne peut tirer son potentiel qu'avec des lignes assez fortes. Si vous aimez la finesse et la subtilité, passez votre chemin!


La canne est livrée dans une housse de velours noir qui contient un flyer contenant quelques indications basiques sur la sécurité et l'utilisation de la canne. 
En toute franchise cette canne m'a déçu. C'est certes un des modèles de base de la marque mais je pense que Daiwa pourrait offrir bien mieux en entrée de gamme que cette LT39 SC qui ne se démarque en rien des autres productions Chinoises. 









jeudi 16 octobre 2014

TENKARA BUM

Nous connaissons tous, ou presque, le site TENKARA BUM de Chris Stewart qui a été un ambassadeur très actif du Tenkara aux Etats-Unis et d'une manière générale en occident mais l'homme derrière ce site reste mal connu pour nombre d'entre nous.
Il y a quelques jours est sorti une vidéo dans laquelle Chris nous en apprend un peu plus sur son Tenkara, sa vision de cette technique de pêche et j'ai passé un moment agréable à la regarder.
C'est toujours une bonne chose de connaître un peu la personne qui fait un site ou un blog, ça permet de mettre un visage sur un nom.


Tenkara Bum from Roamads on Vimeo.

mercredi 15 octobre 2014

PREMIERE SORTIE EN RESERVOIR DE CET AUTOMNE

J'ai fait hier ma première sortie en réservoir de cet automne, je voulais profiter de la belle journée que la météo avait annoncé.
J'arrivai un peu avant huit heures et j'eus à peine le temps de déployer ma canne et d'y connecter ma ligne que la pluie commençait. Le ciel uniformément gris ne m'avait de toute façon pas laissé envisager autre chose.


Je commençai à pêcher avec une canne sur laquelle je reviendrai sûrement dans un autre article: la Daiwa LT39 SC. J'utilisai une level line #3.5 et une zenmai dou #8. La matinée fût pluvieuse et très calme au niveau des captures qui ne commencèrent à devenir régulières que vers 11 heures 30 quand enfin le temps commença a s'éclaircir. Les premiers poissons à s'activer furent les perches. Ce plan ayant une importante population de petites perches j'en pris assez facilement trois bonnes douzaines. 


Quand je pêche les perches en eau close, j'utilise toujours la même technique qui consiste à laisser couler ma kebari jusqu'au fond puis je la ramène vers moi en la faisant nager en dents de scie juste au dessus du fond. D'après mon expérience cette nage sautillante est particulièrement attractive pour les perches. 
Le temps de m'occuper de ces perches le temps se dégageait et un vent léger commençait à souffler, à rider la surface du plan d'eau. Je mangeai tranquillement en observant les marsouinages de truites mais elles étaient en plein milieu du réservoir, hors d'atteinte pour n'importe quel pêcheur quel qu'il soit, et elles s'en donnaient à coeur joie. 


Mon déjeuner fini, je pris la décision de changer de canne et changeai d'endroit pour me placer à 45° par rapport à la direction du vent histoire de tenter ma chance avec les truites dont j'avais aperçu quelques silhouettes sous la surface entre la berge et la fin de la zone ridée par le vent.
Ce fût bien plus dur qu'avec les perches! Je ne pris que trois truites en près de deux heures et en décrochai deux autres. Il n'y avait qu'un autre pêcheur sur une autre berge et ce ne fût pas facile pour lui non plus. Je le regardai de temps en temps et quasiment à chaque temps il était en train de changer de mouche. 


Le vent se renforçant je décidai de pêcher la seule petite zone abritée du plan d'eau même si je savais que je n'allais sûrement pas y prendre de truites. 
Je pêchai de la façon la plus détendue possible assis par terre au bord du réservoir, à l'abri du vent, il faisait même bon et je pris sans difficulté un bon paquet de gardons. 


Je lançai ma zenmai dou devant moi, la laisser descendre jusqu'au fond, l'en décollai puis la ramenai vers la berge d'un mouvement très lent et continu; cette technique très simple est vraiment très efficace sur ces poissons qui n'ont aucune agressivité. 
Je finis l'après-midi au même endroit, faisant de longues pauses sans pêcher pour laisser le banc de gardons que j'avais à proximité se calmer pour mieux en repêcher quelques spécimens plus tard.

Au final je pense que je n'ai jamais pris autant de poissons le même jour et je repartis satisfait. Je croisai sur le parking l'autre pêcheur qui lui par contre me fît l'impression d'être de mauvais poil comme on dit! 





TENKARA SUR UN AFFLUENT DU LAC OKUTONE 

Encore une fois Jun Yossy nous offre une bien belle vidéo, cette fois tournée sur un affluent du lac Okutone. Cette vidéo démontre une fois de plus l'inutilité des faux lancers à laquelle parvient le pêcheur qui pêche avec un matériel adéquat; un ensemble canne/ligne/mouche équilibré.
J'espère que cette vidéo vous plaira, moi j'ai passé un quart d'heure sympa à la regarder!





vendredi 10 octobre 2014

GUEST POST: TENKARA RISING. NEW SECTION ON THE SOUTH PLATTE RIVER

Il y a beaucoup de blogs consacrés au tenkara mais il y en a un dont les photos sont d'un niveau vraiment supérieur à la moyenne à mon avis c'est celui de Kevin Fricke, TENKARA RISING.
Le blog de Kevin est un journal de pêche simple et très agréable à parcourir. La majeure partie de ces sorties de pêche se passent dans le Colorado, l'épicentre du tenkara occidental.

Les photos de Kevin sont vraiment superbes, allez faire un tour sur son blog et abonnez vous pour être sûrs de ne plus en rater une!


mercredi 8 octobre 2014

GUEST POST: OCTOBER 1, 2014 PAR TOM DAVIS

La saison est finie, belle et bien finie. Il ne me reste plus qu'à préparer la saison 2015 et peut-être faire quelques sorties en réservoir pendant l'inter saison.
Certains ont la chance d'avoir une réglementation plus libérale et un climat plus adapté que le nôtre qui rend possible la pêche en rivière toute l'année, c'est le cas de Tom Davis qui nous offre encore une bonne vidéo mettant en scène une des meilleures cannes au monde alors que demander de plus? 


Tom Davis fait un excellent blog dont je ne peux que vous conseiller la lecture.