Translate

mardi 16 septembre 2014



TENKARA - VOM HIMMEL SCHWEBEND

Rassurez vous, Tenkara Normandie ne passe pas à l'allemand!
La vidéo du jour nous arrive de Suisse, pays très discret dans tous les domaines y compris la pêche.
Je laisserai chacun se faire un avis sur cette vidéo, je la partage parce que je pense que cela va dans le bon sens.
Le tenkara fait son chemin en Europe, c'est une bonne chose.

jeudi 11 septembre 2014

LA LIGNE SOFT TENKARA DE FUJINO

Depuis que je pêche au Tenkara j'ai adopté les lignes parallèles plus connues sous le nom de level lines, elles sont un peu plus exigeantes sur le lancer mais permettent d'obtenir de meilleures dérives du fait de leur diamètre similaire sur toute leur longueur.
Je n'ai cependant rien contre les autres types de ligne et j'ai d'ailleurs l'occasion d'essayer une ligne conique appelée "Soft Tenkara" de la marque Fujino.


Cette ligne conique n'est pas en fluorocarbone mais en nylon, elle est donc adaptable à des techniques de pêche plus variée qu'une ligne en fluorocarbone qui est inutilisable pour pêcher à la mouche sèche.
Pour moi qui ne pêche qu'à la mouche noyée je pensais plutôt que ce serait un inconvénient mais finalement ça ne l'est pas vraiment car cette ligne ayant plus tendance à flotter elle m'a fait pêcher un peu différemment qu'avec une ligne en fluorocarbone. Elle est plus facile à maintenir hors de l'eau qu'une ligne en fluorocarbone ce qui est une bonne chose si on veut faire des dérives inertes.


Le problème majeur des lignes en fluorocarbone est la teinte qui est souvent trop pâle, avec cette ligne en nylon on a une teinte dans la masse vraiment très bien faite et je dois dire que cette ligne reste parfaitement visible dans toutes les conditions de luminosité. 


En ce qui concerne le lancer, il est très facile de faire des lancers très propres avec cette ligne qui charge très bien les cannes. J'ai essayé cette ligne avec des cannes très différentes allant de la Tenkara Times Try 360 à la Oni Type III et j'ai toujours obtenu des résultats excellents: des lancers propres et précis. 


Je pense que pour de nombreux pêcheurs qui n'osent pas franchir le pas vers les level lines de peur de ne pas arriver à les lancer correctement ce type de ligne est une alternative des plus sérieuse. Vous obtiendrez facilement des lancers propres et précis. 
Cette excellente ligne est proposée en cinq longueurs allant de 3 mètres 30 à 10 mètres, c'est peut-être le seul inconvénient de ce produit pour un pêcheur habitué à faire ses lignes lui-même: une longueur prédéfinie. 
Vous pouvez acheter cette ligne auprès du distributeur Européen de Fujino, Tenkara Centre UK




jeudi 4 septembre 2014

DERNIERE LIGNE DROITE POUR LA SAISON 2014

Ce n'est pas encore l'heure du bilan de cette saison mais la fin est proche et il ne faut plus laisser passer la moindre occasion d'aller à la pêche c'est ce que j'ai fait hier.

L'été a été pourri, c'est un fait que personne ne peut nier mais depuis quelques jours le beau temps est de retour; il fait même chaud! Ca n'en rend pas la pêche plus facile pour autant. Les truites ne sont pas actives puisqu'elles ont eu tout le loisir de se gaver pendant l'été qui rappelons a été, selon les archives météorologiques, le plus pluvieux depuis 1959! Rien que ça.

Je suis allé aujourd'hui pêché une petite rivière qui est assez atypique pour la région puisqu'elle ressemble à s'y méprendre à une rivière de montagne: berges fortement encaissées, peu d'eau, beaucoup de rochers, des cascades, etc.

J'étais certain dès que j'ai commencé à m'approcher de ce cours d'eau que j'allais passer une excellente journée.


Je ne m'attendais pas à une pêche facile et ça ne l'a pas été. Mais en rivière je suis plutôt réaliste sur l'état des populations de salmonidés dans la région; elles ne sont plus que l'ombre d'elles-même. Je me rends compte également que je trouve bien plus satisfaisant de continuer à pêcher quand ça devient plus compliqué plutôt que de faire des cartons en début de saison et de raccrocher la canne à la fin Juin comme le font l'écrasante majorité des pêcheurs.

La matinée s'est finalement bien déroulé avec quelques captures sur des postes bien marqués mais quand les truites n'ont pas faim on ne peut s'attendre à en prendre une derrière chaque caillou.  De toute façon je ne ressens pas le besoin de mettre en avant le score comme si la pêche était un match de basket; c'est bien plus important pour moi d'apprendre quelque chose à chaque sortie. 



Je reviendrai sans aucun doute sur cette rivière qui est très belle. Les bois environnants sont assez denses et la progression lente sur la rivière permet une vraie immersion. 


Il est maintenant 14 heures, le soleil est au zénith et la température est au maximum et je décide de quitter ce petit coin de paradis. 


lundi 1 septembre 2014

TENKARA CHICK

Il est apparu pas mal de blogs dédiés au tenkara cette année, en Europe et aux Etats-Unis. C'est une bonne chose. Cela prouve que le tenkara s'enracine dans le paysage halieutique, n'en déplaise à certains.   Je n'en connais qu'un qui soit édité par une femme, elle s'appelle Melissa Alcorn et son blog s'intitule TENKARA CHICK.

Le blog a été créé récemment mais il fait déjà preuve d'un bon état d'esprit dans ses écrits et compte tenu des passions de Melissa je pense que ce blog va devenir vraiment intéressant. C'est vraiment une bonne chose de voir que des pêcheuses aiment assez le tenkara pour devenir des membres actifs de cette communauté. Espérons que ce blog en inspire d'autres.




mardi 26 août 2014

TENKARA DANS LES ALPES CENTRALES 

Une nouvelle vidéo de Fumi A qui nous a habitué à des vidéos sans fioritures et qui-valent le coup d'être regardées et analysées. Pour ceux qui veulent apprendre les bons gestes dès le départ  c'est un bon moyen d'apprendre. 





vendredi 22 août 2014

UNE NOUVELLE ETAPE

Le Tenkara entraîne, à mon avis, pour ceux qui s'y intéressent sérieusement une évolution dans leur matériel de pêche et une évolution dans leurs accessoires.

Depuis quelques temps je m'intéresse de plus en plus à la fabrication de certains de ces accessoires comme les Tamos.
J'ai eu la chance de me voir offrir une des ces authentiques épuisettes Japonaises par un ami qui est un fin pêcheur et je l'en remercie parce que cet exemplaire me permet d'avoir un modèle réalisé dans les règles de l'art. Il est simple et très beau. Cet objet a une âme, ce n'est pas un produit industriel.


Je profite désormais de mes sorties de pêche pour collecter du bois, mais n'importe lequel. Seules les essences dont j'ai trouvé mention chez des connaisseurs m'intéressent. Certaines essences sont difficiles voire impossibles à trouver en Europe mais dans ce cas je prends les espèces de la même famille la plus proche. Houx, if, sapin. Des bois légers et souples. Ce n'est pas vraiment surprenant, pourquoi aller se compliquer la tâche avec des bois lourds et rigides? 


Ca me donne en plus une raison supplémentaire de passer mon temps libre dans les bois ce qui est toujours une bonne chose. 


Je ne sais pas encore si j'arriverai à produire qui que ce soit de vraiment valable mais je pense que si j'arrive à mettre à profit les informations trouvées sur internet combinées aux conseils de quelques amis Japonais je devrai arriver à des résultats honorables. Et c'est important aussi de créer quelque chose qui corresponde à mon Tenkara que je veux développer dans le respect de la tradition et de la culture halieutique Japonaise. 

Il ne me reste plus qu'à être patient car je n'ai pas l'intention de gâcher ces matériaux en les travaillant avant qu'ils ne soient secs ce qui prendra au moins 9 mois. Si j'arrive à créer des Tamos digne de ce nom ils n'en auront que plus de valeur. 










jeudi 21 août 2014

LE MAGAZINE HEADWATER EDITION ETE 2014

Je n'ai été un adepte des magazines de pêche.
Je n'ai compris l'intérêt qu'il pouvait y avoir à acheter ces publications dont une page sur deux est une publicité. Certes ce n'est pas cher mais quand même 5, 6 ou 7 Euros pour cinquante pages de pub ça fait beaucoup!
Et surtout un des facteurs déterminant dans mon choix est que ces magazines ne traitent pas de sujets qui m'intéressent. Il n'existe aucune publication régulière sur le Tenkara dans cette partie du monde, à part la revue de Tenkara USA dont le deuxième numéro est attendu.

Mais au Japon la presse halieutique est vraiment pléthorique, c'est même impressionnant de voir autant de revues différentes dans un seul pays et l'un deux a rapidement retenu mon attention:  HEADWATER.


Quand j'ai acheté le premier je me suis dit que c'était histoire d'en avoir un dans ma bibliothèque mais que ça ne serait qu'un magazine mais je me suis rendu compte dès que j'ai commencé que c'était LE magazine dont j'avais toujours rêvé!

Ce magazine n'est à proprement parlé un magazine de Tenkara ni de Keiryu mais plutôt une revue qui s'intéresse à la pêche et à d'autres activités pratiquées comme le Sawanobori, la cueillette des champignons, l'artisanat traditionnel, etc. J'aime vraiment cette facette de cette revue qui comprend la pêche comme un élément culturel et non pas comme un simple loisir.

Dans cette édition on retrouve Takashi Yoshida (yoshidakebari) pour un test des cannes Sakura, il y a aussi un reportage sur le kit Patagonia fait également par le même pêcheur.
Comme très souvent dans ce magazine les photos qui illustrent les reportages sont vraiment à couper le souffle. Il y en a pas mal dans chaque numéro qui sont imprimées en pleine page.
Ca n'est pas étonnant que je sois décidé à collectionner tous les numéros de cette revue. Mais ça n'est pas seulement pour le plaisir des yeux car je pense que ces photos qui mettent en scène la pêche telle qu'est pratiquée par ceux qui savent vraiment comment la pratiquer sont une bonne d'informations fiables sur des techniques de pêche comme le Tenkara ou le Keiryu.
Je pense qu'une bonne analyse de photos de pêcheurs tels Takashi Yshida, Yuzo Sebata ou Masami Sakakibara m'apprendra, en plus de ma propre expérience, ce que j'ai besoin de savoir sur ces techniques de pêche.


On retrouve aussi pour chaque reportage de pêche un diagramme indiquant le matériel utilisé. Une idée simple qui à ma connaissance n'existe pas ailleurs. Je trouve ces diagrammes très bien et ça peut donner des idées de montages pour certaines pêches. Dommage que les magazines occidentaux préfèrent se focaliser sur des complications et accessoires inutiles. 


On a le droit aussi dans ce numéro à des reportages sur Yuzo Sebata, plusieurs articles sur le Keiryu, sur la pêche à la mouche, les nouveaux vêtements de chez Tiemco, etc. Le menu est copieux. 
Ce magazine est vraiment très riche et démontre l'énorme avance qu'ont les compagnies Japonaises dans le design et la fonctionnalité des équipements de pêche, d'alpinisme, de randonnée ou de camping. 

Si vous voulez vous faire une idée précise de ce qu'est un excellent magazine de pêche je vous conseille vivement celui-ci.






jeudi 14 août 2014

TENKARA FOOD AND FRIENDS

Paul et John continuent de partager avec nous leur voyage au Japon, cette fois l'article ne traite pas directement de la pêche mais les deux responsables de Discover Tenkara sont sûrement parmi les plus actifs en Europe ( et plus généralement en Occident) pour faire connaître le Tenkara en tant qu'aspect culturel et pas seulement comme une technique de pêche.

Ils nous intéressent aujourd'hui à la cuisine Japonaise partagée entre amis après une sortie de pêche. L'article est comme toujours très intéressant et cette vidéo est très appétissante!


Tenkara Food and Friends in Japan from Discover Tenkara on Vimeo.

mardi 12 août 2014

LES GUETRES KEIRYU DE CARAVAN

Ma tenue pour aller à la pêche a beaucoup évolué cette année; le gilet a été remplacé par strap pack, les enclumes du Montana ont laissé place à de vraies chaussures de pêche et depuis que j'ai ces chaussures qui correspondent bien mieux à ma pratique du wading les waders ne sortent plus de leur sac de rangement et ont été remplacés par des guêtres.


Après avoir pris des renseignements auprès de pêcheurs ayant déjà utilisé ce type d'équipement je choisis le modèle Keiryu de la marque japonaise Caravan
Si j'ai opté pour des guêtres c'est que je n'ai pas vraiment l'utilité de waders: je ne pêche que rarement dans des endroits profonds et quand on marche beaucoup comme c'est mon cas pendant la pêche les waders se révèlent inconfortables et prennent de l'usure très rapidement. 
Mes guêtres qui sont en taille L (la plus grande) ne pèsent que 330 grammes ce qui est largement inférieur au poids d'une paire de waders. 

Ces guêtres sont en néopréne de 3 mm d'épaisseur et la zone du tibia est doublée, elles ferment par zip YKK et cette fermeture est protégée par un velcro. L'avantage le plus évident pour moi à ces guêtres sur les waders est que si vous y faites un accroc elles continuent quand même à remplir leur fonction alors qu'une paire de waders qui présentent un accroc commencent immédiatement  à se remplir d'eau.
Combinées à des bonnes chaussures comme les KR-1F vous bénéficiez d'une évacuation permanente de l'eau. 


Le velcro s'est révélé très efficace et une fois en place il tient impeccablement fermé. Le zip étant un YKK, il est évidemment très fiable. 


Ces guêtres sont solidarisées aux chaussures par un petit crochet tout comme les guêtres de n'importe quelle paire de waders. 
Le haut de la jambe quant à lui se finit par un ourlet de mousse de caoutchouc très souple qui permet aux guêtres de rester parfaitement en place. 


Ce produit est vraiment excellent, le prix est raisonnable (43 €) et le confort est tout simplement exceptionnel.  Ces guêtres sont proposées en trois tailles et deux couleurs. 


Si ces guêtres vous intéressent vous pouvez les commander sur le site Tenkara-ya.com
Le gérant, Keiichi Okushi, saura répondre à toutes vos questions et ces conseils basés sur près de quarante ans de pêche vous aideront à faire votre choix. 











jeudi 7 août 2014

LA CANNE TENKARA CENTRE UK HAYASE

Comme beaucoup de passionnés de Tenkara européen je connais Tenkara Centre UK par le biais de leur site internet et leur chaîne Youtube mais je n'avais pas encore eu une de leur canne entre les mains...J'ai pêché avec cette Hayase depuis le mois de Mai et il est temps de faire le bilan.

Tout d'abord les caractéristiques de cette canne:

Longueur: 12" (3.66 m)
Repliée: 56 cm
Poids: 69 gm
Brins: 8
Action: 6:4
Poignée: 25 cm


La canne est livrée dans un tube de fibre de carbone fermé par deux bouchons en aluminium, le logo est sérigraphié mais le nom du modèle de la canne est un autocollant.
La canne est protégée par une gousse en suédine brodée qui ferme par un velcro. Le moins qu'on puisse dire c'est que chez Tenkara Centre UK les détails esthétiques sont prix très au sérieux.

La canne présente une finition noire mate, une poignée en liège d'une qualité qui n'est pas si courante. Certains l'ont même estimé supérieur à celui utilisé par Winston Rod Co! Pour ma part la qualité du liège n'est pas le plus important, ce qui compte c'est avant tout la forme de la poignée et on peut dire que celle de la Hayase très confortable même si c'est vrai qu'à première vue elle paraît avoir une forme étrange. Je peux vous dire que passer le premier quart d'heure vous ne trouvez plus cette poignée bizarre mais très confortable.


 Les bouchons de scion et de talon sont classiques; pour le scion c'est bois avec insert de caoutchouc et pour le talon c'est du métal avec moletage et fente en plus du trou de vidange.


Par contre j'ai remarqué au démontage de la canne au moment de la réception du colis que l'ébavurage de l'insert en caoutchouc de ce bouchon était mal réalisé et que des particules de caoutchouc s'étaient infiltré dans le pas de vis du dit bouchon. 


N'en tenons pas rigueur à l'équipe de TCUK car ce "défaut" est quasi-omniprésent sur le marché et cela démontre une fois de plus qu'il faut être soigneux dans l'entretien de ses cannes pour éviter le coincement des brins.

Hayase signifie "rapides" et si ce nom me donnait un indice sur l'action de la canne je ne m'attendais pas à ce que cette action soit aussi marquée à la pointe de la canne. Les deux brins de pointe sont très souples mais le reste de la canne est plutôt rigide. Les lancers en sont grandement facilités et cette souplesse en pointe autorise l'utilisation de bas de ligne très fins ce qui est toujours bon pour que nos kebari dérivent au mieux. 


Dans l'ensemble je pense que cette Hayase est une bonne canne, avec une esthétique flatteuse et une action qui est vraiment bien pensée et même si j'ai des préférences personnelles pour des finitions d'un genre différent cette canne répond à un besoin dans le Tenkara occidental. 

Si vous voulez en savoir plus, consultez Tenkara Centre UK