Translate

dimanche 5 mai 2013

COMME AU PRINTEMPS!

Bon, il est treize heures, le ciel est d'un gris annonciateur de pluie mais je ne suis pas décidé à passer ce dimanche après midi sur le canapé alors on va faire comme si il faisait beau...


J'arrive en cinq minutes sur mon spot de pêche et je m'assois sur un petit banc de sable en attendant de voir si le temps va se lever ou si la grisaille va s'installer; je lève les yeux et je regarde quelques duns jaunes qui prennent leur envol à un rythme assez régulier.  Ils ne sont pas bien nombreux mais c'est quand même un bon signe, si cette éclosion dure assez longtemps il y a fort à parier que les truites ne vont pas rester indifférentes bien longtemps. Je prépare ma canne, espérant que ce ne soit pas en vain.


Après une heure de patience (quand même) une sérieuse éclaircie se produit, le ciel vire au bleu clair et la température monte rapidement; les affaires sérieuses vont elles enfin commencer?



Par deux fois ma kebari est prise alors qu'elle commence à peine à plonger; les truites ont faim!


C'est incroyable comme on se sent à ce moment là, quand on va enlever la mouche de la gueule de la truite; juste avant de la laisser partir. Je ne me lasserai jamais de revivre toujours ce moment, ce n'est jamais pareil, il n' y a pas deux truites identiques. 
Je prends après celle là une grosse mémère qui aura raison de mon bas de ligne à une vitesse assez surprenante mais ce n'est que partie remise maintenant que j'ai l'avantage d'avoir son adresse! Espérons que cet échantillon de printemps va être assez long pour que je puisse bientôt rejoindre ma rivière.