Translate

jeudi 14 mars 2013

GYOTAKU


Suite à mon post d'hier je me suis posé la question de savoir ce qu'est le Gyotaku et comme je m'y attendais un peu ce n'est pas ce que je croyais! Le véritable Gyotaku est l'impression d'un flanc de poisson sur papier dans le but d'enregistrer des données sur ce poisson comme son espèce, sa taille, son poids et le lieu de sa capture. C'est l'ancêtre du carnet de capture.
Les plus anciennes oeuvres conservées datent de l'époque Edo, de 1862 pour être précis. L'une d'elle représente une daurade royale, l'autre une daurade grise et ont été réalisées par le samouraï Naotsuna Ujiie. Ces deux Gyotaku sont exposés au Musée Honma à Sakata, préfecture de Yamagata.
En 1948, Koyoo Inada fait évoluer la technique en remplacant le papier par la soie et en faisant entrer les couleurs dans les oeuvres.

Par contre, en faisant des recherches sur le net je me suis rendu qu'il existe bien une forme d'aquarelle librement inspiré du Gyotaku, surtout en Occident. Les sujets sont animaliers aussi mais ne sont pas  liés à la pêche, ce qui est trompeur est que la plupart de ces aquarellistes signent leur oeuvre par un sceau à la japonaise et non par une signature autographée à l'occidentale.


Je modifie un peu le post pour vous livrer la traduction du texte contenu dans ce Gyotaku:"La pêche nous donne la vie éternelle."