Translate

vendredi 20 juillet 2018

Tenkara Fest 2018, partie 1


Après avoir visité l'Ardèche, la Lozère et le Vercors les années précédentes nous avons cette année à l'invitation de Frédéric découvert la vallée de l'Ubaye. Cela faisait longtemps que j'avais envie de me rendre dans cette région pour y pêcher et c'était donc l'occasion parfaite.
Nous allions être cinq pêcheurs cette année à passer ensemble ce weekend dédié au tenkara et à la découverte d'une superbe rivière de montagne.
Arrivés dans la région le vendredi soir Guilhem, Edouard et moi-même étions rejoints le samedi matin par Frédéric "Tenkara Ubaye" et un de ses amis nommé Jérôme et après une discussion de retrouvailles nous quittions le village de Jausiers pour nous rendre sur les rives de l'Ubaye.



Arrivés à proximité de la zone où nous souhaitions pêcher nous nous rendions compte que comme l'avait prévu la météo le vent était bien présent et le ciel légèrement couvert; la fonte des neiges n'étant pas tout à fait finie l'Ubaye était encore un peu haute et grise mais Frédéric qui la connaît bien estimait situation n'était pas insurmontable pour des pêcheurs au tenkara expérimentés tels que nous.




Le sentier tracé par les randonneurs et les moutons que nous empruntions nous permettait d'admirer les paysages grandioses dans lesquels coule l'Ubaye. 




Après une bonne marche qui nous avait réchauffé nous arrivions sur une pente douce par laquelle nous allions accéder à la rivière. Jérôme, Guilhem et Edouard partirent vers l'amont tandis que Frédéric et moi-même allions vers l'aval. 


Frédéric fut le premier d'entre nous a rencontré le succès en capturant une jolie truite qui ne se fit pas prier pour rejoindre son élément après avoir pris la pose pour quelques photos.




Je prendrai pour ma part quelques minutes plus tard une superbe truite avec une mouche que j'emmène partout avec moi; la Zenmai-dou.
Quel plaisir de voir les truites surgir de leur cache pour prendre cette kebari qui dérive quelques centimètres sous la surface! 


L'eau était certes un peu haute et très froide mais nous étions arrivés dans le bon créneau horaire et nous aurons environ trois heures de pêche pendant lesquelles la conjugaison de nos talents avec la coopérations des truites donna d'excellents résultats.



Après une pause déjeuner bien méritée nous partions pêcher sur un petit plateau assez particulier, décor quelque peu étrange où la rivière a formé à travers dans sous bois une espèce d'archipel où entre d'innombrables îles vivent des truites. Frédéric et moi-même auront d'ailleurs l'occasion d'en observer plusieurs postées attendant que des insectes passent à leur portée. 




Nous étions à plus de deux milles d'altitude et comme nous le constations de visu il y avait encore de très gros tas de neige à fondre ce qui expliquait la température extrêmement basse de l'eau sur le plateau. En fin d'après-midi le ciel se couvrit encore un peu plus et le vent se leva faisant baisser très rapidement la température; nous supportions sans problème une veste. Les truites se faisant de plus en plus discrètes nous décidions de redescendre vers Jausiers.




Ainsi s'achevait cette première partie de notre découverte de l'Ubaye dont nous étions tous satisfaits.