Translate

mercredi 4 février 2015

Une variante de kenbane kebari

Quand je vais à la pêche, que ce soit pour deux heures ou la journée, j'ai toujours sur moi un sac plastique ziploc dans lequel je stocke les divers matériaux que je trouve aussi bien sur le chemin qu'au bord de l'eau. 
A l'approche de la saison de la pêche à la truite j'ai ressorti ce sac du tiroir où il était rangé depuis près de 6 mois, non pas que je sois pris d'une frénésie de montage de dernière minute mais monter des kebari à l'ancienne avec des matériaux gratuits me plaît de plus en plus. 

Ce matin en ouvrant ce sac je suis tombé sur une aile de merle...


Comme vous le savez je suis un fervent amateur de montages traditionnels et avec ce type de plumes je me suis dit que j'allais rester dans les montages classiques avec une variante de kenbane kebari. Elle est traditionnellement montée avec des plumes de faisan mais je n'en aurai de retour en stock que dans quelques jours. 



Il faut tout d'abord aplatir le rachis de la plume ce qui permet de diminuer sa taille et facilitera ensuite son utilisation. 



La seconde étape consiste a débarrasser l'intérieur du rachis de son contenu à l'aide d'une aiguille. Cette opération est à réaliser doucement pour ne pas transpercer le demi rachis ce qui le rendrait inutilisable.


Le reste du montage est des plus classiques. J'ai utilisé un hameçon Tiemco 100 en taille 14, du zenmai, un fil de cuivre doré, la plume de merle et une soie de montage 6/0 orange brûlé.
 J'aime de plus en plus prendre mon temps pour monter des mouches, je n'en monte qu'un petite quantité à chaque session. Je ne cherche pas du tout la productivité mais plutôt le plaisir d'un ouvrage artisanal que je fais de la façon qui est selon moi en harmonie avec mon tenkara.


Si je devais résumer mon approche du montage de mouches aujourd'hui j'écrirai "compatible avec la pêche". Comme la plupart des pêcheurs à la mouche j'ai longtemps attaché une grande attention à l'esthétisme de mes montages mais aujourd'hui je me dis que nous regardons des mouches immobiles et sèches dans l'espoir que les truites qui les verront en mouvement sous l'eau les regardent de la même façon que nous or je ne crois pas qu'une truite ait la moindre idée de ce qu'est une mouche artificielle. Et vous, savez-vous comment les truites vous regardent?