Translate

jeudi 18 décembre 2014

PINCES A HACKLES: LE COMBAT DES CHEFS

Il y a sur le marché actuel du matériel de montage de mouches des centaines de références d'outils mais la plupart de ce qui nous est proposé est de mauvaise qualité, importé d'Asie à bas prix. Je ne perdrai pas une ligne ici à donner mon avis sur les entreprises qui se contentent de coller leurs étiquettes sur des produits standardisés qu'on retrouve dans des centaines de boutiques sous des noms différents.
On m'a toujours dit "qu'un bon ouvrier avait toujours de bons outils" et c'est sans doute pour cela que j'ai toujours privilégié la qualité sur la quantité. Quelques outils bien choisis sont plus utiles qu'une collection pléthorique d'outils médiocres.

Je possède actuellement deux pinces à hackles, toutes les deux considérées comme des modèles de référence mais je pense qu'il est temps de n'en garder qu'une....


Le premier que j'ai acheté est le Stonfo P.M (Petit Modèle) en remplacement d'une antique pince premier prix. Ce modèle ne m'a pas beaucoup servi en fait. 
La pince est en acier de qualité moyenne, on voit d'ailleurs sur la photo qui illustre ce propos les premiers signes d'oxydation. Elle serre bien les plumes mais un seul des deux parties de son bec est recouvert de plastique et je dois dire que j'ai souvent vu les rachis des plumes être cassés à cause de ça. 
Le ressort qui est censé assurer une tension permanente de la plume pendant qu'on l'enroule autour de la hampe de l'hameçon s'est détendu ce qui m'oblige à tirer un peu plus dessus avec l'inconvénient auquel je m'attendais: je dois retirer le trim bag de mon étau pour pouvoir enrouler une plume parce que la pince s'allonge trop quand je l'utilise pour faire ce à quoi elle est destinée! 
Si cette pince vous intéresse elle est généralement vendue à 8/9 euros. 
Etant insatisfait par le modèle de chez Stonfo j'ai investi dans le modèle CFT 120 M de chez C&F Design parce que je connais déjà leurs excellents portes bobines.
Ce modèle a été créé par permettre de travailler des plumes au rachis très fins (M=Midge) et il remplit parfaitement cette fonction.
Le bec est très fin et chacune de ses deux parties est très légèrement incurvées vers l'extérieur à son extrémité et c'est ce détail qui permet de tenir efficacement des plumes très fines sans les couper. L'anneau en acier est relié à la pince par une bande de caoutchouc légèrement extensible qui permet d'exercer une tension uniforme de la plume. C'est plus fiable qu'un ressort car cette bande de caoutchouc ne s'étend pas plus que deux millimètres, il y a donc un risque très faible d'élongation.
Cette pince est également plus courte (65 mm) que la P.M (95 mm) et elle bénéficie de l'expertise Japonaise dans le travail des métaux; ça ne s'oxyde pas comme une boîte de raviolis!
La CFT 120M est certes un peu plus chères, j'ai payé la mienne 14.99 euros, mais je pense que l'investissement est rentable puisque cet excellent outil sera parfaitement opérationnel pendant de longues années.