Translate

mardi 26 novembre 2013

TENKARA SESSION #5

Ayant un peu de temps libre hier matin, je me suis levé aux aurores pour une sortie de pêche, Météo France nous avait annoncé une journée ensoleillée et sèche; elle était grise et humide! Je suis arrivé à huit heures tapantes mais il m'a fallu deux bonnes heures canne au pied avant d'envisager d'assembler le matériel! Un timide arc en ciel vint saluer l'arrêt, provisoire, de la pluie...


Depuis ma dernière visite sur ce plan les pluies incessantes ont considérablement fait monter le niveau d'eau, à tel point que les berges sont complètement inondées et particulièrement  glissantes. L'eau est d'habitude cristalline mais aujourd'hui elle a une teinte de thé qui va me compliquer la tâche. Je ne m'attends pas à une pêche facile et productive. Persuadé que les truites, dans des conditions pareilles, ne seront pas actives je décide d'aller les débusquer dans la cave et noue à mon bas de ligne un petit streamer rose fluo qui ne m'a encore jamais déçu.
Je cherche dans mes poches mes besicles mais je dois me rendre à l'évidence: je les oubliai donc je ne pêcherai pas à vue dans une eau aussi sombre! 
Après quelques lancers sans suite, la première truite chope mon streamer et vient visiter mon épuisette!
Sourire, photo et relâcher sans encombres.


D'un seul coup l'enthousiasme est en forte hausse! Je relance aussitôt et prend une deuxième truite avec le même streamer. Même scénario qu'avec la première.


La petite flèche qui indique le niveau du morale à fond je relance mais cette fois un peu plus loin et laisse tranquillement sombrer mon streamer et quand il est au fond je vois le scion de ma canne
plier très légèrement, je commence à peine à relever celui-ci pour animer le streamer que j'ai une touche vraiment énorme, la canne plie à une vitesse phénoménale! Méga truite à l'horizon, j'essaie de rester calme mais elle tire très très fort; il va falloir la suivre. Après trois pas je suis dans trente centimètres d'eau, dès que je bouge je commence à glisser mais la truite tire toujours autant; elle va casser la ligne si je reste immobile et en voulant marcher un peu, un tout petit peu, trop vite je fais la glissade inévitable et finis sur le dos, dans la flotte. Je n'ai même pas le temps de brandir la canne que la bas de ligne cède!
Je regarde le scion de la canne sans bouger, bizarrement je ne suis pas déçu que la truite se soit taillée même si c'était sûrement une truite comme on en prend pas souvent.


Cette victoire de la truite est dignement célébrée par une averse de plus d'une heure, je suis entièrement trempé, à moitié recouvert de boue mais je n'ai pas froid; il y a même longtemps que je ne m'étais pas senti aussi bien. 
Cette nouvelle averse calme encore plus le jeu; les quelques marsouinages du début de matinée ont cessé et cette fois je suis au bord d'une flaque d'huile. Je refais mon bas de ligne et y noue un autre mini streamer des plus classiques qui séduit quelques Aquabonitas. Mais pour aujourd'hui ces truites ne m'apportent pas de frustration mais un plaisir moindre après le gros rush d'adrénaline que m'a offert la grosse et je décide de changer de coin et de finir la matinée en traquant les perchettes de l'étang.


Ma canne puissante est aussi excellente dans la détection des petites touches que font ces petites perches sur mon streamer, je n'en ai pas perdu une de la session. Certes ces perchettes sont parfaitement idiotes et l'estomac bien plus gros que le cerveau mais je suis sûr que si il s'agissait de truites beaucoup n'hésiteraient à faire des "cartons".


La matinée s'achève sur une très grande satisfaction, il a fait un temps assez médiocre mais qui me laissera un excellent souvenir!