Translate

vendredi 16 août 2013

UNE EXCELLENTE MATINEE!

Après un coup du soir décevant hier, je ne m'avoue pas vaincu et décide de retourner à la pêche dès ce matin et c'est à l'heure à laquelle les truites les plus matinales s'activent que j'arrive sur mon terrain de jeu. J'ai choisi un spot très réduit par la taille mais certainement pas réduit par son intérêt! A chaque fois que je viens dans ce coin je vois des pêcheurs qui essaient de pêcher à cet endroit.Il y a beaucoup de vestiges de petits ouvrages sur la Sienne tout simplement parce que pendant des siècles il y avait une petite industrie de fabrication de cordelettes de crin dans la vallée, il fallait donc aménager la rivière pour avoir accès à l'eau en toutes saisons. On ne compte pas les déversoirs, lavoirs, etc. Si ces ouvrages quand ils sont exploités peuvent être une véritable nuisance, leurs vestiges sont bénéfiques parce qu'ils créent des petites zones où l'eau reste fraîche et bien oxygénée tout l'été.

Ayant vu pas mal de pêcheurs ne rien prendre ici m'incite à y aller; ce n'est pas possible qu'il n'y ait pas au moins une truite ici! Impossible! Je pêcherai avec la même ligne, bas de ligne et mouche que d'habitude; trois mètres soixante de level line Sanyo Valcan, un mètre cinquante de fluorocarbone en treize centième et ma Orange Butt Sakasa Kebari. On ne change pas une équipe qui gagne!
Je commence par pêcher le petit courant qui est juste devant moi et comme je n'en doutais pas une truite succombe dès la première dérive!
Elle n'est pas bien grosse mais sacrément combative! Elle se calme rapidement et après avoir accepté une séance photo elle repart comme une balle dans ses pénates. Sans me presser je fais quelques lancers  supplémentaires qui sont eux aussi salués par des captures, mes dérives doivent êtres "nickel" parce que je n'ai pas fait beaucoup de lancers qui n'ont pas provoqué au moins une touche; quand on ne perd pas de temps à couper sa pointe, à changer de mouche et à faire des noeuds, il vous reste un peu pour se poser les bonnes questions.
 Bien avant de pêcher au Tenkara j'avais abandonné les nymphes lestées au plomb, ensuite ce sont les billes en tungstène qui ont disparu et maintenant je suis revenu à la pêche en noyée. La boucle est bouclée. Le Tenkara n'a rien de magique ni de mystérieux mais cette technique vous amène à vous poser des questions basiques que tout pêcheur devrait se poser. Je suis convaincu que j'aurais pu prendre ces truites avec n'importe laquelle de mes mouches pour la simple raison que je comprends de plus en plus clairement que c'est la qualité des dérives qui est déterminante.