Translate

lundi 9 mai 2016

Un dimanche entre tenkara et photo


La semaine dernière a été belle, le soleil était au rendez-vous tous les jours faisant monter un peu les températures qui étaient resté dernièrement inférieures aux moyennes saisonnières et j'ai profité de la journée de dimanche pour conjuguer tenkara et photo.
Je décidai d'aller sur une rivière cette fois, et non sur un ruisseau, histoire de voir où en était le niveau d'eau sachant que depuis plusieurs mois il était très élevé sur la plupart des cours d'eau environnants. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre et je fus plutôt agréablement surpris de trouver une rivière où en de nombreux points la hauteur d'eau a bien baissé et où l'eau s'est enfin  éclaircie. Même si elle reste froide comme je m'en suis rapidement rendu compte.


Je mettai tranquillement ma canne Oni type 3 en action et nouai au bas de ligne une kebari qui me suit partout depuis plusieurs années. Je pourrai l'appeler la mouche de mai ou la "mayfly kebari" mais je l'ai utilisé pendant toute la saison 2014 avec pour seule variante l'absence ou la présence du thorax en herls de paon et je n'ai pas du tout regretté cette expérience. De toute façon il n'y eut pas dimanche, en tout cas pendant ma présence sur la rivière, la moindre éclosion de la dite Ephemera danica. 


Je ne vis que quelques sulfures émerger et s'envoler sans qu'aucun poisson ne daigne se déplacer pour aller en chercher une. 


Je m'appliquais à des lancers précis et à utiliser au mieux le courant pour faire descendre lentement ma kebari ce que permet le tenkara pour peu qu'on pratique comme il se doit en n'utilisant la ligne que comme un outil à lancer. Je fus récompensé par un belle prise.

Après avoir relâché cette beauté je remontai un peu la rivière mais ce n'était pas à la bonne heure, le soleil projetant mon ombre sur le flot. Cette portion n'étant pêchable que de cette rive je décidai de replier ma canne. Autant laisser les truites tranquilles. Je redescendis la rivière en prenant quelques photos et en repensant à la truite que j'avais prise. Ce fût une partie de pêche assez brève mais intense. 



Le plaisir est la seule mesure qu'un pêcheur de truites devrait jamais relever.