Translate

mercredi 11 novembre 2015

La canne NISSIN Zerosum Oni Honryu 450 (2° Partie)

Samedi matin levé aux aurores je consultai les bulletins météo qui nous annonçaient l'arrivée imminente d'une grosse dépression qui dans quelques jours nous apporterait vent et pluie je décidai donc de ne pas perdre de temps et prenais la route pour profiter de quelques belles heures à la pêche. Je n'emmenai que le strict minimum: épuisette, canne, ligne, kebari. 


Le jour levé, la lumière resta discrète. Ca allait une journée typique de Novembre: grisâtre. Il y avait un peu de vent mais rien d'inquiétant. Je trouve cependant un avantage à ces conditions: on n'a pas besoin de lunettes polarisantes pour visualiser les poissons et j'en observais plusieurs près du bord pendant qu'assis sur un banc je préparai ma canne. 


Je nouais à mon bas de ligne une zenmai-dou . Mon premier lancer s'adressai à une Arc-en-ciel qui ne fît pas de manières quand la fameuse kebari coula lentement devant elle...La canne Zerosum Oni Honryu ne permet pas seulement des lancers longs et précis mais aussi délicats.


La matinée commençait bien! Il y a sur ce plan d'eau une minuscule île autour de laquelle gravitent habituellement bon nombre de truites mais plusieurs pêcheurs s'y affairaient déjà, je décidai donc d'aller vers un autre coin. Ce fût un choix judicieux car l'endroit sur lequel j'avais décidé de jeter mon dévolu révéla la présence de nombreux saumons de fontaine. 


Je ne regrettai pas de ne pas pêcher le spot initialement prévu car en y jetant en oeil de temps à autre il me semblait que pas grand chose d'excitant ne s'y passait. Je pêchai calmement laissant un  peu de temps s'écouler entre chaque prise pour que les poissons convoités ne prennent pas la fuite ou descendent plus en profondeur où je ne les verrai plus. 



Ma stratégie fût payante car je n'eus que très peu d'échec.


Malgré la brise qui augmentait au fil du temps la canne fît un excellent travail, mes lancers restaient précis et délicats et je n'eus qu'à me déplacer un peu pour me placer de façon à ce que ma kebari dérive naturellement. J'utilisai une ligne Fujino Soft Long Type de sept mètres et bien que cette ligne ne soit pas aussi dense qu'une ligne en fluorocarbone je ne rencontrais pas de problème majeur. 


La canne est très sensible, n'émet pas de vibrations quand un poisson est au bout de la ligne mais transmet très bien toutes les sensations du combat. 


En fin de matinée je décidai de faire une pause pour déjeuner et c'est là que la pluie annoncée pour la semaine suivante arriva. N'étant pas équipé pour pêcher sous la pluie je prenais mon temps en repensant à cette matinée très agréable de pêche à vue. Après un bon café je reprenais la route avec de nouveaux et agréables souvenirs de pêche.