Translate

mardi 28 janvier 2014

SIMPLI-FLY-CATION...

A quelques semaines de l'ouverture, comme tous les pêcheurs je commence à me préparer sérieusement. Ma pêche ayant déjà évolué après une saison consacré au Tenkara je me rends compte que j'ai accumulé beaucoup, beaucoup trop, de matériel de pêche depuis de longues années...Et que ce matériel ne m'est plus seulement inutile mais qu'il prend beaucoup de place.
Je ne porte plus de gilet de pêche, je n'ai plus besoin de beaucoup de place pour emmener mon équipement qui se compose d'une canne, d'une ligne, d'une boîte de mouches, d'une bobine de fluorocarbone et d'un coupe-fil. Le tout pèse 270 grammes!


Il n'y a pas bien longtemps je me baladais encore avec tout ça dans les poches:


Je pense que ce processus de simpli-fly-cation atteint beaucoup de pêcheurs qui pêchent au Tenkara mais pas tous. Quand je vois cette pile de boîtes à mouches toutes pleines à craquer de centaines de mouches dont la plupart n'ont jamais été nouées à un bas de ligne je me demande pourquoi je tenais autant à faire le mulet!

La pratique du Tenkara vous amène tôt ou tard à vous interroger sur ce qu'est la pêche à mouche et ce qui est vraiment utile à cette pêche.  "Plus tu en sais moins il t'en faut", ce proverbe résume pour moi parfaitement ce qu'est le Tenkara. Aujourd'hui je sais que ce n'est pas un gilet à 22 poches qu'il me faut c'est un chest pack compact et qui n'a que ce qu'il faut de volume pour transporter un équipement simple et léger comme le mien. Un sac dos bien conçu me sera sûrement bien plus utile qu'un gilet.


Ce n'est pas un hasard si les pêcheurs qui essaient le tenkara adoptent cette technique de pêche; c'est simple et vous n'avez besoin de grand chose pour vous y mettre. On peut être bien équipé pour un budget raisonnable. Alors pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?