Translate

mercredi 7 janvier 2015

LE LIVRE DE HIROMICHI FUJI "TENKARA MODERNE"

Il y a quelques temps que des lecteurs de ce blog me demandent de présenter des livres Japonais sur la pêche et en particulier sur le tenkara et je pense que dans l'avenir je vais essayer de le faire.
Je vais commencer aujourd'hui par un livre écrit par une des personnes les plus importantes dans le retour en force du tenkara: Hiromichi Fuji.


Il a été un des premiers à utiliser une technique de pêche jusque là pratiquée presqu'exclusivement par des pêcheurs professionnels qui quasiment jusqu'à la disparition de la pêche professionnelle au tenkara n'avaient pas transmis leur savoir. 
A l'époque bien peu de monde au Japon s'intéresse à cette technique de pêche à part quelques passionnés comme Yuzo Sebata ou le journaliste Soseki Yamamoto. Le livre "Tenkara Moderne" a été publié en 1990 donc on peut dire que ce livre a été longuement mûri et que rien de son contenu n'est dû au hasard.  

Ce livre qui se compose de cinq parties commence par un généreux chapitre sur le matériel et le moins qu'on puisse dire est que Fuji-san a joué un rôle déterminant dans l'apparition du matériel de tenkara contemporain et aujourd'hui encore la firme Nissin a encore à son catalogue des cannes mises au point par lui. Horimichi Fuji est aussi célèbre pour ses lignes tressées qui non seulement sont d'une qualité inégalée à ce jour mais sont surtout incroyablement adaptée à une de ses techniques favorites, le "sutebari".


Le sutebari est une technique qui consiste à lancer une kebari très délicatement pour la faire atterrir à un point où on suspecte la présence d'un poisson. Il ne faut pas laisser la mouche dériver mais la faire s'envoler aussitôt et à relancer sur d'autres points dans le champ de vision du poisson.


Le but est limpide: faire croire au poisson à un début d'éclosion et l'inciter à se mettre en activité. Cette technique est simple et efficace, je l'utilise souvent quand je vais à la pêche aux heures de la journée les moins propices à l'activité nourricière des poissons. 
Comme tout bon livre sur le tenkara il y a un chapitre consacré au montage de mouches avec moult illustrations explicites et parfaitement compréhensibles. On note qu'à l'époque où il a publié ce livre Fuji-san avait une préférence pour des modèles classiques comme la Asahi kebari, la Takayama sakasa kebari et la Gujo kebari. Ce livre d'ailleurs pour moi montre bien une différence fondamentale entre les livres de pêche Japonais et l'écrasante majorité des livres Européens sur la pêche: les premiers ont à coeur de transmettre une expérience et un savoir tandis que les seconds ont d'abord pour but de flatter l'égo de leur auteur. 


La troisième partie traite du lancer et de l'analyse des rivières. Ce chapitre est très bien fait et évidemment utile à celui qui n'a pas d'expérience en matière de pêche à la mouche. Au lieu de long textes obscurs l'auteur a eu le bon sens d'illustrer abondamment ce chapitre. 


Là aussi les différentes techniques de sasoi sont explicitées par des illustrations et cela peut répondre aux questions de nombreux pêcheurs qui veulent apprendre différentes techniques qui peuvent faire la différence et parfois vous sauver la mise quand les conditions de pêche sont mauvaises. La quatrième partie de ce livre aborde différents sujets mais un a particulièrement retenu mon attention: la vision des salmonidés. On trouve très facilement dans les livres de pêche, sur internet, dans les magazines des théories sur le champ de vision des salmonidés mais personnellement je n'en avais jamais vu un de pertinent parce qu'aucun ne tenait compte du simple fait que les salmonidés ne vivent pas dans des endroits dégagés, une rivière n'est pas un laboratoire parfaitement ordonné.  On représente toujours ce champ de vision comme un cône parfait qui porte sur plusieurs mètres, jusqu'à 15 mètres chez certains auteurs, alors que nous pêchons rarement des salmonidés dans des endroits parfaitement dégagés sur de telles longueurs. Je pense que le champ de vision de vision des truites est beaucoup plus irrégulier et réduit que ce qu'on trouve dans la plupart des livres.


C'est sûrement une grande différence entre une idée sur ce point basé sur l'observation de pêcheurs dont le mot d'ordre sont la simplicité et l'efficacité et les préjugés de vendeurs de matériel dont les objectifs sont de complexifier la pêche au maximum pour la rendre plus rentable. Le livre se conclue sur un chapitre de questions/réponses qui résument de façon concise le contenu du livre.


Le guide Américain John Vetterli , co-fondateur de Tenkara Guides LLC, a eu la gentillesse de répondre à mon invitation à écrire un paragraphe à propos de sa rencontre avec Hiromichi Fuji. 

En Juin 2014, mon partenaire de pêche et associé Erik Ostrander et moi-même venions de faire un séjour de plusieurs jours dans le village d'Itoshiro au Japon avec le Dr. Ishigaki quand notre ami Eiji Yamakawa mit sa camionnette en marche tôt le matin afin de faire quatre heures de route en direction d'une cabane de pêche située dans un coin de montagne perdu dans la région de Kiyoto qui appartient à Horimichi Fuji, auteur de plusieurs livres sur le tenkara, inventeur des lignes coniques tressées en fluorocarbone Nissin Pals, monteur de mouches professionnel pour Nissin et concepteur de la série de cannes Airstage Fujiryu de la marque Nissin. 

Toute la bande. Nous avons dormi deux nuits dans deux miniscules chambres de la cabane. 

Quand nous sommes enfin arrivés à la cabane de Fuji Sensei nous avons été accueillis par plusieurs membres de son club de pêche et après de brèves présentations nous étions déjà à la pêche sous l'oeil attentif d'un plus grands maître du tenkara en activité. 

Fuji Sensei, Eiji Yamakawa et John Vetterli

Le style de Fuji Sensei, le "Ryu", est unique. Il aime les cannes très souples à l'action douce et il utilise les lignes tressées Nissin Pals. Son fouetté a un tempo plus lent que celui de la plupart des pêcheurs au tenkara. Il laisse la canne sa charger au maximum au moment arrière avant de ramener sa ligne vers l'avant. Il aime que sa kebari arrive très doucement sur l'eau, de façon contrôlée et que seule la mouche se pose sur la surface. 
Son enseignement est un mélange de rigueur et de bonhommie. Il repère rapidement les "pépins"dans votre lancer ou votre présentation et il est accessible pour discuter des moyens de solutionner ces problèmes. 

Fuji Sensei enseignant les subtilités du tenkara fujiryu à John

Il est un homme chaleureux, généreux avec beaucoup d'humour et un amour profond et sincère pour ses rivières, les montagnes, la culture halieutique et l'enseignement. C'est un perfectionniste quand il s'agit du lancer ou de la présentation. Il vous poussera à atteindre votre meilleur potentiel. 

Une Iwana

Fuji Sensei après une longue journée de pêche

Nous avons passé trois jours dans sa petite cabane, mangeant de la cuisine traditionnelle Japonaise, assis autour du feu à monter des kebari le soir en partageant des histoires, en riant et en s'amusant sacrément bien. 

Soirée consacrée au montage de kebari et à raconter des blagues

Après notre dernier jour de pêche nous nous sommes rendus chez Fuji Sensei à Kiyoto pour visiter son atelier où il monte sans étau toutes les kebari vendues par Nissin et la grande machine qu'il a conçu pour fabriquer les lignes tressées Nissin Pals. Son atelier est un endroit très intéressant à visiter pour apprendre son processus de fabrication des lignes et ses techniques de montage de kebari. 

Fuji Sensei nous enseigne les bases de la fabrication des lignes dans son atelier

Hiromichi Fuji est un trésor vivant pour les pêcheurs au tenkara dans le monde entier. Je suis vraiment touché et honoré d'avoir passé quelques jours à vivre, à pêcher et à recevoir son enseignement. Je chérirai toujours les souvenirs de ces moments avec Fuji Sensei.