Translate

vendredi 22 août 2014

UNE NOUVELLE ETAPE

Le Tenkara entraîne, à mon avis, pour ceux qui s'y intéressent sérieusement une évolution dans leur matériel de pêche et une évolution dans leurs accessoires.

Depuis quelques temps je m'intéresse de plus en plus à la fabrication de certains de ces accessoires comme les Tamos.
J'ai eu la chance de me voir offrir une des ces authentiques épuisettes Japonaises par un ami qui est un fin pêcheur et je l'en remercie parce que cet exemplaire me permet d'avoir un modèle réalisé dans les règles de l'art. Il est simple et très beau. Cet objet a une âme, ce n'est pas un produit industriel.


Je profite désormais de mes sorties de pêche pour collecter du bois, mais n'importe lequel. Seules les essences dont j'ai trouvé mention chez des connaisseurs m'intéressent. Certaines essences sont difficiles voire impossibles à trouver en Europe mais dans ce cas je prends les espèces de la même famille la plus proche. Houx, if, sapin. Des bois légers et souples. Ce n'est pas vraiment surprenant, pourquoi aller se compliquer la tâche avec des bois lourds et rigides? 


Ca me donne en plus une raison supplémentaire de passer mon temps libre dans les bois ce qui est toujours une bonne chose. 


Je ne sais pas encore si j'arriverai à produire qui que ce soit de vraiment valable mais je pense que si j'arrive à mettre à profit les informations trouvées sur internet combinées aux conseils de quelques amis Japonais je devrai arriver à des résultats honorables. Et c'est important aussi de créer quelque chose qui corresponde à mon Tenkara que je veux développer dans le respect de la tradition et de la culture halieutique Japonaise. 

Il ne me reste plus qu'à être patient car je n'ai pas l'intention de gâcher ces matériaux en les travaillant avant qu'ils ne soient secs ce qui prendra au moins 9 mois. Si j'arrive à créer des Tamos digne de ce nom ils n'en auront que plus de valeur.