Translate

mardi 1 avril 2014

TENKARA SUR UN RUISSEAU NORMAND

Après quelques jours très venteux j'ai profité cet après midi de quelques heures printanières pour retourner sur la Bérence où j'avais fait l'ouverture.
Un petit résumé en images...


Cette petite sortie s'est très bien passée, la seule anicroche étant l'oubli de mes lunettes polarisantes, et je suis assez satisfait car je me rends compte de mes progrès surtout sur deux points essentiels:

-La précision. Je n'ai jamais été aussi précis, même quand je pêchais avec une canne et un moulinet. Le tenkara est pour moi une technique de pêche qui consiste à aller chercher les truites où elles se trouvent et non pas à attendre qu'elles trahissent leur présence. Si elles le font, tant mieux, sinon il faut un peu observer le cours d'eau et tenter sa chance.

-L'animation. Quand j'ai relâché la première truite dans le pool et vu l'autre gober à deux mètres de moi je me suis dit que c'était l'occasion de mettre à l'épreuve ma discrétion et ma faculté à rendre cette mouche intéressante aux yeux d'une truite. Il y a un peu plus d'un an maintenant que je pêche uniquement au Tenkara et je pense que ma persévérance à pêcher de façon traditionnelle commence à porter ses fruits. Animer une mouche noyée me paraît être une bonne pratique, combinée à une dérive de bonne qualité cela peut décider une truite.

Je vais aller sous peu mettre à nouveau mon tenkara à l'épreuve sur des cours d'eau où je n'ai jamais pêché avec cette technique. C'est, je pense, la meilleure façon de faire progresser mon tenkara.