Translate

jeudi 16 mars 2017

Ouverture 2017

Comme tous les ans les derniers préparatifs pour l'ouverture se firent sans empressement le vendredi soir, la dernière chose que je fais après avoir monté les dernières kebari et vérifier le contenu de mon sac est de prendre mon permis. 


J'avais monté quelques jours auparavant des sakasa kebari mais il me fallait compléter ma boîte avec des modèles plus adaptés aux petits cours d'eau que je pêche en période d'ouverture. Les modèles en question sont en fait le même mais de plus petite taille et adaptés à la pêche en eau peu profonde.
Je prenais aussi un peu d'avance en montant celles qui me serviront dans des rivières plus larges où j'irai pêcher quand le niveau d'eau aura baissé. Pour l'instant elles resteront dans ma boîte mais sait on jamais les fortes pluies des dernières semaines ne vont peut-être pas se renouveler.


En début de soirée j'étais prêt, j'avais assez de kebari pour faire l'ouverture, j'avais imprimé mon permis qui était dûment rangé dans mon strap pack, mon sac contenait tout ce dont je pouvais avoir besoin au cours de la journée à venir. Je n'étais pas inquiet de l'état dans lequel j'allais trouver le ruisseau où j'avais prévu de me rendre pour cette ouverture car j'y avais fait plusieurs visites au cours de la quinzaine précédente et je savais que comme de nombreux autres il était en crue. 


Le samedi tant attendu j'arrivai peu après huit heures sur les berges de ce ruisseau où je fais l'ouverture tous les ans. Il faisait bon, la lumière était douce et l'eau me paraissait un peu moins grise que les jours précédents. Je ne commençai cependant pas à pêcher à peine arrivé, je préférais remonter le cours d'eau en attendant que la température monte un peu. 


























Ayant atteint un spot où j'estimais être porteur je mettais ma canne en action et commençai à pêcher. L'eau haute et froide n'étant pas très favorable il me fallut contrôler au mieux la dérive de ma kebari pour avoir une chance de la faire passer dans les trous où se tapissent les truites en pareilles circonstances. Je dus faire l'impasse sur de nombreux spots à cause du niveau d'eau élevé mais mes efforts de précision et de contrôle furent récompensés. 


L'important pour moi de toute façon pour l'ouverture est tout simplement d'être au bord de l'eau même si les conditions sont exécrables, comme l'année dernière, et que je ne peux pas pêcher du tout. Bien sûr c'est encore mieux quand la pêche est possible. Je prendrai deux belles fario dans la matinée de cette ouverture 2017 ce qui suffit à mon bonheur. 



Je repliai ma canne peu avant midi satisfait de cette matinée d'ouverture.
Comme tous les ans je pris le temps de déjeuner aux abords de la rivière avant de rebrousser chemin.
La saison ne fait que commencer et elle a bien commencé!