Translate

dimanche 19 avril 2015

Kiji Kebari

Depuis le début de mon expérience du tenkara j'ai redécouvert le plaisir de monter des mouches destinées à la pêche qui ne soient pas seulement belles mais efficaces et en utilisant presque exclusivement des matériaux naturels. Je n'ai créé qu'un modèle avec un dubbing synthétique en trois ans. Parmi les plumes que j'utilise le plus dans le montage de mouches on trouve celles de coq, les ailes de faisanne et celles de flanc de perdrix. 
Depuis quelques temps je cherchai de bonnes plumes de faisan commun communément appelées "Church windows", "vitrail" dans la langue de Molière, mais je ne fus pas très satisfait de ce que je trouvais chez les différents fournisseurs car une partie des plumes achetées étaient tout simplement inutilisables. Certes ces plumes ne sont pas très chères mais quand j'achète un sac de plumes et que la moitié du contenu finit dans la poubelle j'ai la mauvaise impression que les quelques euros dépensés ne sont pas justifiés. Si vous vous demandez pourquoi ces plumes portent le nom de "vitrail" je pense que la photo ci-dessous vous apportera la réponse. 


Etant donné que j'ai enfin trouvé un fournisseur de "Church windows" de qualité je profite de l'occasion pour vous proposer ce post consacré au montage d'une kebari très simple, ce qui sera sûrement très utile à ceux et celles d'entre vous qui débute, ou qui souhaite débuter, dans ce domaine. 


La mouche proposée est une mouche noyée donc à monter sur des hameçons fort de fer comme les Owner Kuwahara Tenkara. Le corps de cette kebari est constituée d'un seul et unique matériau qui n'est autre que du fil de montage en taille 6/0 qui vous permet d'obtenir un corps régulier et solide. 


Peut-être cette vidéo vous sera utile.